Concierge : Symbole de luxe

La tradition marocaine de l’hôtellerie est en grande partie d’inspiration française. Elle se veut donc une tradition de luxe. Le concierge est le symbole même de ce luxe. Rares sont ceux qui exercent ce métier au Maroc. Un métier qui ne peut exister que dans des hôtels prestigieux, dotés au minimum de quatre étoiles. Repérable sous d’autres cieux, notamment en Europe, aux clefs qui ornent sa veste, cet homme de confiance n’a rien d’une madame Michu. Posté en permanence au comptoir de l’hôtel, dans le hall, il est là pour rendre agréable le séjour des clients. Il recueille toutes leurs demandes, qu’elles concernent les prestations de l’hôtel lui-même, ou, plus souvent, la vie du client à l’extérieur. A ce titre, il réserve les places de restaurant, de concert, conseille Madame dans son shopping et Monsieur. Ce poste de communication demande une grande amabilité, un sourire constant et une grande efficacité. L’objectif étant toujours de donner satisfaction au client, même si sa demande est a priori irréalisable.
Au concierge de faire jouer les passe-droits si nécessaire ! Parfois seul, il peut aussi travailler en équipe: dans ce dernier cas, il encadre les grooms, voituriers et autres bagagistes, et peut posséder un ou deux assistants. Ses qualités : discrétion, mémoire visuelle, bonne culture générale, maîtrise d’au moins deux langues.
Sa formation est impossible au Maroc et même en France, il n’existe qu’une seule formation au métier de concierge.
Elle se déroule sur une année, à l’international Concierge Institutes (ICI), à Paris. On y entre sur sélection, après un bac, un bac technologique hôtellerie, ou bien un BT tourisme.

• http://members.aol.com/apeethtsq/ x-metiers1

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *