Conduite par SAR la Princesse Astrid de Belgique : Tanger dernière étape de la visite de prospection de la mission économique belge

Conduite par SAR la Princesse Astrid de Belgique : Tanger dernière étape de la visite de prospection de la mission économique belge

Faire découvrir les opportunités d’affaires qu’offre la région du Nord, dont Tanger qui a connu ces dix dernières années la réalisation de plusieurs projets structurants.

C’était l’objectif principal de la visite d’une mission économique belge présidée, jeudi 29 novembre, à Tanger, par SAR la Princesse Astrid, représentante de SM le Roi Philipe de Belgique. Constituée de 400 opérateurs économiques belges (représentant 251 sociétés), cette délégation qui effectuait depuis le 26 novembre une tournée de prospection au Maroc, a eu des réunions de travail avec des responsables et des acteurs économiques du Nord. Considérée comme chef-lieu de cette région nordique, «Tanger s’est imposée, depuis un peu plus d’une décennie, comme une locomotive de développement du Maroc grâce à l’attention particulière dont l’entoure SM le Roi Mohammed VI», a indiqué Fouad Brini, président du conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (TMSA), lors d’une visite effectuée par  SAR la Princesse Astrid et les représentants de cette délégation belge au port Tanger-Med.

Ayant réussi, en peu de temps, et depuis sa mise en service en juillet 2007, à prendre du terrain à tous les niveaux, ce complexe portuaire fait la fierté du Maroc par son positionnement parmi les principaux projets portuaires à travers le monde, mais aussi par sa connectivité à 186 ports mondiaux, dont ceux de Belgique. «Le projet Tanger-Med est la concrétisation de la volonté de SM le Roi Mohammed VI de faire du Nord, tel qu’il a annoncé dans son discours en 2003, un hub portuaire logistique, industriel et commercial de dimension internationale», a dit M. Brini.

Considéré comme première structure portuaire en Afrique, le projet Tanger-Med, a poursuivi l’intervenant, dispose de plates-formes industrielles et logistiques composées de six zones d’activités, développées sur 1.600 ha et une réserve foncière de 5.000 ha, avec plus de 800 entreprises ayant permis la création de plus de 70 mille emplois en plus de dix ans. Ayant contribué à la réalisation de ce grand complexe portuaire, «les entreprises belges sont partenaires du succès de ce projet», a dit M. Brini, faisant remarquer que ce complexe portuaire a connu l’installation d’une dizaine d’entreprises belges dans la plate-forme industrielle.

Il est à noter que Tanger a constitué la dernière étape d’une visite de prospection de cinq jours au Maroc. Ayant englobé, en plus de la perle du Nord, les trois villes de Marrakech, Casablanca et Rabat. «Le premier bilan de cette mission économique porte sur le renforcement des relations bilatérales entre la Belgique et le Maroc par les contacts politiques qui ont eu lieu, mais surtout via les contacts de près de 500 personnes qui nous ont accompagnés et qui ont développé déjà des relations économiques très fortes dans chacune des villes visitées», a souligné Didier Reynders, vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères et européennes, chargé de Beliris et des institutions culturelles fédérales. Accompagnée par cette importante délégation belge, SAR la Princesse Astrid a également présidé un séminaire en présence des hommes d’affaires nordiques et mettant en avant les opportunités économiques de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *