Conférence des Nations Unies : Un nouveau plan d’action en faveur des PMA

Conférence des Nations Unies : Un nouveau plan d’action en faveur des PMA

La 4ème conférence des Nations Unies sur les Pays les moins avancés (PMA-IV) a ouvert ses travaux, lundi à Istanbul, avec la participation du Maroc, représenté par le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Ouzzine. La séance d’ouverture de cette conférence internationale, qui se poursuit jusqu’au 13 mai, a été co-présidée par le président turc, Abdullah Gul et le secrétaire général des Nations-unies, Ban Ki-moon. M. Ouzzine conduit une délégation composée de Mohamed lotfi Aoued, ambassadeur du Maroc à Ankara, Zakia Midaoui, directrice de la coopération multilatérale au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Youssef Imani, directeur de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et Rime Jirari, chargée des organisations internationales au sein du même ministère. Environ 60 chefs d’Etat et de gouvernement, 100 ministres et de milliers de parlementaires, de représentants du secteur privé et de la société civile, ainsi que de hauts responsables d’organisations internationales, prennent part à cette conférence, dont les travaux seront sanctionnés par l’adoption d’une déclaration politique et d’un plan d’action en faveur des PMA pour la période 2011-2020. Les participants doivent réexaminer également le Plan de Bruxelles, qui est en vigueur depuis 2001, pour soutenir les PMA, des pays qui ont un revenu annuel par habitant de moins de 745 dollars et ne contribuent que de 1% dans le commerce mondial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *