Conférence internationale du sucre : Le projet pilote d’OCP et Cosumar présenté aux sucriers du monde

Conférence internationale du sucre : Le projet pilote d’OCP et Cosumar présenté aux sucriers du monde

Succès confirmé pour le projet pilote mené conjointement par le Groupe OCP et Cosumar. Ce partenariat porte en effet sur la production d’engrais sur mesure grâce à la technologie Smart Blender pour une fertilisation sur mesure pour une meilleure nutrition.

Cette expertise a été présentée lors de la troisième conférence internationale du sucre comme retour d’expérience sur un projet qui vise à doter les producteurs de la betterave d’engrais sur mesure grâce à la technologie smart blender. «La production d’engrais adaptés grâce à la technologie du  «smart blender» va permettre de mieux nourrir les sols en nutriments adaptés et contribuer ainsi à une nutrition équilibrée», explique le Groupe OCP.

Initié dans la région de Tadla-Azilal, en collaboration avec la sucrerie de betterave du Groupe Cosumar, ce projet porte sur la production d’engrais adaptés à leurs sols grâce à l’utilisation de la solution innovante «Smart Blender». Il s’agit d’une unité intelligente de production qui offre des engrais NPK Blend dédiés en prenant en compte des facteurs déterminants. Citons à cet effet la richesse du sol, la culture et son rendement. Le programme s’appuie, en effet, sur une approche scientifique.

L’objectif étant de promouvoir l’utilisation rationnelle et raisonnée des engrais pour une agriculture plus moderne, performante et durable. Rappelons que cette initiative s’inscrit dans le cadre du déploiement du programme Al Moutmir illustrant l’engagement d’OCP en faveur du développement d’une agriculture prospère et durable.

Ce dispositif, centré sur l’agriculteur comme réel agent du changement, s’appuie sur la démarche scientifique comme levier clé pour une agriculture prospère et durable. Il est à noter que la filière sucrière nationale se veut un rôle moteur dans l’économie nationale du pays. Elle génère 5.000 emplois permanents directs et indirects et garantit des revenus à 80.000 agriculteurs agrégés de betterave et canne à sucre. Elle participe en outre à l’émergence de véritables pôles de développement régionaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *