Conférence internationale SolarPaces

Conférence internationale SolarPaces

Le Maroc sera alimenté à hauteur de 42% en énergies renouvelables en 2020. Une ambition fièrement affichée par Mustapha Bakkoury, président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 18ème édition de la conférence internationale SolarPaces (Solar Power and Chimical Energy System). À noter que placée sous l’égide de l’Agence internationale de l’énergie, cette 18ème édition de la SolarPaces se tient pour la première fois en Afrique et dans la région MENA.
Ainsi, le Royaume ambitionne de porter à 42% la part des énergies renouvelables dans la satisfaction de ses besoins à l’horizon 2020.
À ce titre, M. Bakkoury a affirmé que «l’ambitieuse stratégie marocaine dans le domaine des énergies renouvelables a été traduite par le lancement de plusieurs chantiers, notamment deux projets d’énergies solaires et éoliennes de 2000 MW chacun». Et de poursuivre : «le plan solaire marocain aspire à devenir un véritable levier de développement humain et économique».  De son côté, le directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et en énergies nouvelles (IRESEN), Badr Ikken, a affirmé que le Maroc a été pionnier dans le domaine des énergies renouvelables à travers la politique des barrages. «Aujourd’hui nous consolidons cette stratégie et fixons de nouveaux objectifs pour le développement des énergies renouvelables et le solaire plus particulièrement», a-t-il poursuivi, notant que le résultat de cet engagement est une prise de conscience générale ainsi qu’une mobilisation à tous les niveaux.
Sur un autre volet, M. Ikken a expliqué que le Maroc ambitionne de renforcer l’expertise locale et soutenir l’innovation parce que la recherche, pilier de toute politique énergétique, est un enjeu majeur tant en termes de création d’emplois à forte valeur ajoutée que de croissance.
Aussi, les autres intervenants ont mis l’accent sur l’importance que requiert le secteur de l’énergie solaire au niveau économique et écologique et sa contribution dans la couverture de la dépendance aux énergies qui sont la cause de l’effet de serre, une des grandes préoccupations de la planète. Ils ont, également, appelé à encourager les investissements dans les énergies renouvelables et insisté sur la nécessité de réfléchir sur les moyens efficients de développer ce secteur.
À noter qu’à l’ordre du jour de la conférence internationale SolarPaces, figurent des ateliers et des conférences diversifiées, en plus de 40 plénières et 200 exposés techniques et scientifiques présentant les résultats des dernières recherches en la matière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *