Conformément aux dispositifs de son plan de restructuration: Alliances retrouve son équilibre financier

Conformément aux dispositifs de son plan de restructuration: Alliances retrouve son équilibre financier

Le groupe immobilier a réduit son endettement net de 1,73 milliard DH entre fin 2014 et juin 2016. La dette est ainsi passée de 8,5 milliards de dirhams en 2014 à 6,76 milliards DH au premier semestre 2016.

Ahmed Ammor, directeur général du Groupe Alliances
Ahmed Ammor, directeur général du Groupe Alliances

L’endettement du Groupe Alliances est sur un trend baissier. Le groupe immobilier a réduit son endettement net de 1,73 milliard de dirhams entre fin 2014 et juin 2016. La dette est ainsi passée de 8,5 milliards de dirhams en 2014 à 6,76 milliards de dirhams au premier semestre 2016. Cette réduction se veut l’une des mesures engagées par Alliances dans le cadre de son plan de restructuration. Elle se veut également en phase avec les objectifs du groupe qui table d’ici la fin de l’année sur un endettement net de 3,55 milliards de dirhams. Cette prévision a été confirmée par Ahmed Ammor, directeur général du Groupe, en marge de l’annonce des résultats semestriels d’Alliances.

A cet effet, la dette bancaire a  baissé de 43% entre le 1er janvier 2015 et juin 2016 pour atteindre les 2,3 milliards de dirhams au premier semestre. S’agissant de la dette privée, M. Ammor a indiqué qu’ «elle devrait enregistrer une baisse de 1,8 milliard de dirhams après exécution des protocoles d’accord dans le cadre du programme de rachat de cette dette en cours de réalisations».

Outre l’endettement, Alliances a rempli plusieurs objectifs de son plan de restructuration. Citons dans ce sens l’augmentation du capital portant sur une participation de 300 millions de dirhams de l’actionnaire de référence Mohamed Alami Lazraq. «Ce montant a été apporté en totalité en compte courant. Sa conversion en capital sera actée dès finalisation de la restructuration de la dette privée et la publication des résultats annuels 2016», apprend-on du directeur général d’Alliances. Le groupe a par ailleurs amélioré sa gouvernance et s’est recentré sur son métier de base qui est la promotion immobilière et la maîtrise d’ouvrage déléguée.  Les retombées du plan de restructuration ont été visibles au niveau financier et opérationnel. Le groupe a renoué avec la reprise aux six premiers mois de l’année. Les indicateurs du premier semestre confirment cette tendance.

Hausse de 278% du chiffre d’affaires consolidé

Le chiffre d’affaires consolidé a connu un boom au premier semestre de l’année. Il a affiché une croissance de l’ordre de 278% passant de 373 millions de dirhams au premier semestre 2015 à 1,41 milliard de dirhams à fin juin 2016. La structure du chiffre d’affaires fait ressortir un renforcement de la part de l’activité haut standing, évaluée à 42% contre 22% à la même période de l’année passée. Le résultat net s’est établi à fin juin 2016 à 32 millions de dirhams contre une perte de 447 millions de dirhams une année auparavant.

Le résultat net part du groupe a atteint, au titre des six premiers mois, 20 millions de dirhams au moment où il affichait au même semestre de l’année passée une perte de 384 millions de dirhams. Le premier semestre 2016 a été marqué par une maîtrise des coûts de production et des charges de structure contribuant ainsi à une baisse de 47% des charges d’exploitation.

Production immobilière : Retour à la normale

Sur le plan opérationnel,  l’activité « Habitat social et intermédiaire » d’Alliances a repris son rythme normal de production. Le Groupe a livré dans ce sens 2.744 unités. Comme il a procédé à l’achèvement technique de plus de 2.900 unités. Se référant au directeur général d’Alliances, le carnet de commandes de l’activité habitat social et intermédiaire s’élève à 5,05 milliards de dirhams, soit 13.854 unités. En ce qui concerne l’activité haut standing, son carnet de commandes a atteint le 1 milliard de dirhams représentant 402 unités.  Alliances a procédé au titre du premier semestre de l’année à la livraison de 183 unités. De même, deux projets ont été achevés dans ce sens. Il s’agit en l’occurrence de «Iken Park» d’Agadir et «Terrasses Dar Essalam» de Rabat.

Par ailleurs, Alliances continue de développer son activité en Afrique. Le groupe a procédé à la commercialisation à hauteur de 60% des unités de la première tranche du projet de 14.000 logements en Côte d’Ivoire. Au Cameroun, le groupe se penche sur la réalisation de 8 hôpitaux de plus de 100 à 120 lits chacun ainsi que 8 ensembles de 100 logements, des équipements socioculturels associés et la réhabilitation de 3 plateaux techniques hospitaliers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *