Congrès de l’Union des ingénieurs agronomes arabes: Le succès du Plan Maroc Vert cité en exemple !

Congrès de l’Union des ingénieurs agronomes arabes: Le succès du Plan Maroc Vert cité  en exemple !

les exportations des produits agricoles alimentaires ont enregistré une hausse de 40% depuis l’année 2008, passant de 1,28 milliard d’euros à 1,83 milliard d’euros en 2015.

Décidément, les retombées positives du «Plan Maroc Vert» (PMV) font de notre Stratégie agricole nationale un exemple pour les pays arabes. A ce titre, la délégation marocaine participant au congrès de l’Union des ingénieurs agronomes arabes a mis en exergue la compétitivité des produits agricoles du Royaume à travers le Plan Maroc Vert (PMV). En effet, les représentants de 14 pays arabes membres de l’Union, dont le Maroc, ont pris part à la 20ème édition de ce congrès qui s’est tenue dans la capitale jordanienne sous le thème «Le professionnalisme et les exigences de la compétitivité dans le secteur agronome».

Ainsi, dans un exposé présenté lors de cette rencontre qui s’est tenue du 31 mai au 2 juin à Amman, le secrétaire général adjoint de l’Association des ingénieurs agronomes du Maroc, Abdelali Moutawakil, a été analytique, chiffres à l’appui. Il a donc mis en avant les progrès réalisés par le Maroc au niveau de la compétitivité des produits agricoles, relevant que les exportations des produits agricoles alimentaires ont enregistré une hausse de 40% depuis l’année 2008, passant de 1,28 milliard d’euros à 1,83 milliard d’euros en 2015.

Aussi, M. Moutawakil, qui est également membre du bureau exécutif de l’Union des ingénieurs agronomes arabes, a souligné que le Maroc a réussi à assurer son autosuffisance à 100% concernant la production de viandes, les produits laitiers et les légumes, 60% de son autosuffisance des céréales et 50% de la production sucrière. Le Royaume, poursuit-il, est devenu un grand exportateur puisqu’il figure au premier rang des exportateurs d’haricots, des légumes et l’huile d’argan, troisième exportateur mondial des huiles et quatrième exportateur des agrumes et des tomates.

Par ailleurs, relevant les grandes potentialités agricoles dont dispose le Maroc, sa position stratégique, les avantages de sa proximité avec le marché européen, son expérience avérée en matière de recherche agronomique en plus d’une main-d’œuvre qualifiée et d’un marché national important, M. Moutawakil a rappelé les objectifs fixés par le PMV. Il a noté, dans ce sillage, que cette stratégie ambitieuse est basée sur deux piliers essentiels. Le premier concerne l’agriculture moderne qui vise à développer une agriculture complémentaire dans l’optique de répondre aux besoins du marché, et la seconde s’articule autour de l’agriculture solidaire qui tend notamment à lutter contre la pauvreté en milieu rural.

En ce sens, l’expert marocain a présenté, chiffres à l’appui, les résultats obtenus depuis la mise en œuvre du Plan Maroc Vert jusqu’à décembre 2015, rappelant dans ce cadre les mesures prises visant à contribuer au développement de l’économie nationale à travers la croissance du Produit intérieur brut (PIB), la création d’emplois, la lutte contre la précarité, le soutien du pouvoir d’achat des citoyens et la garantie de la sécurité alimentaire à long terme.

Avec MAP

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *