Congrès des voyagistes africains: Addou invite les opérateurs à plus de mobilisation

Congrès des voyagistes africains: Addou invite les opérateurs à plus  de mobilisation

La Fisavet a regroupé plus de 150 professionnels du secteur de voyages et du tourisme issus de 15 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

«Avec toutes les potentialités qu’il offre, le tourisme est un vecteur efficace de croissance économique et une opportunité unique de développement pour les pays africains». C’est en ces termes que Abdelhamid Addou, président-directeur général de la Royal Air Maroc, s’est exprimé lors de l’ouverture lundi du 16ème congrès de la Fédération Inter-États des syndicats de voyages et du tourisme de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Fisavet).

Dans une allocution lue en son nom par Habiba Laklalech, directrice générale adjointe de la RAM, M. Addou a souligné la nécessité d’ériger le tourisme et l’activité des voyages en une industrie structurante dans le continent africain. «Ceci passe avant tout par la mobilisation des acteurs du secteur et décideurs politiques», a-t-il indiqué. C’est d’ailleurs à quoi œuvre le 16ème congrès de la Fisavet ayant regroupé plus de 150 professionnels du secteur de voyages et du tourisme issus de 15 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Le président-directeur général de la RAM a réitéré l’engagement de la compagnie nationale de faire de l’industrie du voyage et du tourisme un vecteur de croissance en Afrique.

Couvrant 33 destinations africaines, la Royal Air Maroc a fait de Casablanca une plate-forme de correspondances incontournable entre le continent africain et le reste du monde. «La compagnie nationale transporte aujourd’hui plus de 1,3 million de passagers sur les vols d’Afrique, devenant ainsi le premier hub aérien africain pour le flux de transport entre le continent et le reste du monde», relève-t-on du discours de Abdelhamid Addou. Pour pouvoir s’aligner au rythme de croissance accéléré que connaît le secteur du tourisme au niveau mondial, les pays africains sont face à de grands défis. L’urgence étant de renforcer l’attrait des destinations africaines afin de multiplier les arrivées touristiques.

Notons que le 16ème congrès de la Fédération inter-États des syndicats de voyages et du tourisme de l’Afrique de l’Ouest et du Centre est une occasion pour les participants de débattre des principales problématiques qui concernent le secteur du tourisme en Afrique. Ce rendez-vous se veut, en effet, une plate-forme pour enrichir les échanges et d’avancer conjointement vers plus de qualité et de compétence dans la mission de mobilité et d’accueil.

 (Avec MAP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *