Conjoncture 2016: Le département de Boussaid est optimiste !

Conjoncture 2016: Le département de Boussaid est optimiste !

Hors agriculture, l’activité économique nationale poursuit son orientation positive dans un contexte d’amélioration continue de la demande extérieure.

C’est le principal constat relevé par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’économie et des finances, dans sa toute dernière note de conjoncture du mois de mai 2016. En effet, le département de Mohamed Boussaid souligne que bénéficiant de l’amélioration continue de la demande extérieure adressée au Maroc, l’activité économique nationale hors agriculture poursuit son orientation positive en 2016, traduisant une configuration sectorielle globalement favorable, quoique contrastée.

Campagne agricole 2015-2016 : Hormis la céréaliculture, tout va bien !

Dans sa note de conjoncture, la DEPF relève que selon les dernières données du département de l’agriculture, la production prévisionnelle des trois céréales principales de la campagne agricole 2015-2016 est estimée à 33,5 millions de quintaux, soit une baisse de 70% par rapport à la récolte record de l’année précédente. Par type de céréales, il est prévu que la production de blé tendre se situe à 18,6 millions de quintaux, celle de blé dur à 8,7 millions de quintaux et celle d’orge à 6,2 millions de quintaux.

Bonne pêche au premier trimestre 2016

Le secteur de la pêche aurait enregistré une bonne dynamique à fin mars 2016. La DEPF relève que le volume des captures de la pêche côtière et artisanale s’est consolidé de 34,9%, comparativement à la même période de l’année précédente, après un recul de 11,6% au quatrième trimestre 2015 et une augmentation de 3,6% un an plus tôt. Cette bonne tenue découle du raffermissement des captures de la sardine de 42,6% (soit un apport à la progression du volume total des débarquements de 80,4%, après une contribution de 50,3% à fin mars 2015), conjugué à une amélioration des captures du maquereau de 57,2%, du chinchard de 122,1%, des anchois de 127% et des algues de 60,4%.

Recettes touristiques : Le redressement ?

Selon les dernières données publiées du département du tourisme, le nombre des arrivées a atteint 1,2 million de touristes à fin février 2016, en retrait de 1,5%, en glissement annuel, après un recul de 0,8% un an auparavant, en raison de la baisse des arrivées des touristes étrangers de 4,7% (après -6,8%) atténuée par la hausse des arrivées des MRE de 2,6% (après +8,8%).

Les exportations d’OCP cartonnent

D’après la DEPF, au titre du premier trimestre 2016 le volume des exportations du Groupe OCP s’est renforcé de 16,4% en variation annuelle, tiré par la bonne performance des expéditions tant du phosphate brut (+22,7%) que de ses dérivés (+10,3%), recouvrant une hausse des exportations de l’acide phosphorique de 15,2% et des engrais de 8,8%.

Production de l’énergie électrique : Le courant passe !

Le secteur de l’énergie électrique s’est positivement comporté au terme du premier trimestre 2016. La production de l’énergie électrique s’est améliorée de 1,7%, en glissement annuel, en raison de la bonne tenue de la production totale de l’ONEE (+7,8%), atténuée par le léger repli de la production privée de 0,7% et par le recul de la production des parcs éoliens Akhfennir, Haouma et Foum El Oued de 8,9%. Quant à la consommation de l’énergie électrique, elle s’est appréciée de 2,6%.

Evolution positive du BTP  et de l’industrie

D’un autre côté, la DEPF relève que l’évolution positive du secteur du BTP se poursuit, comme en témoigne l’accroissement des ventes de ciment de 5,9%, en une année, à fin mars 2016. Au niveau du secteur manufacturier, les derniers résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib auprès des industriels font ressortir une évolution globalement favorable de l’activité du secteur au titre du mois de mars comparativement au mois précédent, avec, notamment, une amélioration de la production des commandes et des ventes.

Bonne dynamique des télécommunications

La bonne tenue du secteur des télécommunications se poursuit au premier trimestre 2016, reflétée par la bonne dynamique du trafic voix sortant de la téléphonie et du parc de l’Internet. En effet, le volume du trafic voix sortant du parc global de la téléphonie a progressé de 17,9%, comparativement au premier trimestre 2015, à près de 15,1 milliards de minutes, après une amélioration de 3,1% l’an passé.

La demande intérieure se raffermit

Au niveau de la demande intérieure, la DEPF a relevé que la consommation des ménages, soutenue par l’évolution maîtrisée des prix à la consommation (hausse de l’indice des prix à la consommation de 1% au premier trimestre 2016), devrait tirer profit de l’évolution globalement favorable des revenus des ménages, bénéficiant, notamment, de la dynamique des transferts des MRE (+4% à fin avril) et des crédits à la consommation (+5,6% à fin mars) ainsi que de l’effet d’entraînement de la campagne agricole exceptionnelle de l’année précédente.

Bonne tenue des créations d’emplois

Entre les premiers trimestres de 2015 et 2016, l’économie marocaine a connu une création d’emplois rémunérés de l’ordre de 31.000 nouveaux postes en milieu urbain, contre une perte de 38.000 postes en milieu rural, sous l’effet, essentiellement, des conditions climatiques difficiles de la campagne agricole actuelle, soit une perte de 7.000 postes rémunères au niveau national, après une création moyenne de plus de 91.000 nouveaux postes lors des premiers trimestres des trois dernières années.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *