Conjoncture difficile: Crédit du Maroc tient le coup

Conjoncture difficile: Crédit du Maroc tient le coup

La résilience a été le mot d’ordre du Crédit du Maroc en 2013. En effet, «en dépit de la crise qui a marqué le secteur bancaire, la filiale du Groupe Crédit Agricole France est parvenue à renforcer son appui aux acteurs économiques du pays, tout en portant une attention particulière à sa gestion opérationnelle et ainsi disposer à la fin de l’exercice 2013 d’une solidité financière accrue».

C’est ce qu’a déclaré Baldoméro Valverde, président du directoire du Crédit du Maroc, lors d’une conférence de presse tenue, jeudi 20 mars à Casablanca. Et de poursuivre : «la banque réalise de remarquables performances commerciales au terme de l’exercice 2013 qui témoignent de l’efficacité acquise au fil des années par le dispositif commercial. Celui-ci a été porté à 345 agences à fin 2013, soit deux points de vente ouverts dans le courant de l’exercice».

De ce fait, Crédit du Maroc annonce avoir réalisé, sur le plan de la collecte de ressources, une excellente performance. À ce titre, ses dépôts clientèle s’établissent à 36,791 milliards de dirhams, en hausse de 8,5% par rapport à l’exercice précédent.

«En dépit de la persistance d’une insuffisance de liquidités sur la place, la banque surperforme le marché, dont les dépôts clientèle croissent de seulement 3,2%. Sa part de marché au regard du système bancaire évolue en conséquence de 24 points de base», a précisé M. Valverde.
Dans ce contexte, Crédit du Maroc réalise un produit net bancaire consolidé établi à 2,074 milliards de dirhams, contre 2,107 milliards de dirhams en 2012. Par ailleurs, les charges restent bien maîtrisées puisque les comptes comportent une dotation aux provisions pour les chantiers futurs menés dans le cadre du projet d’entreprise. Ainsi, hors éléments exceptionnels, les charges se contractent de 0,3%.

Aussi, le coût du risque est en hausse de 497 millions de dirhams contre 456 millions de dirhams un an auparavant, impacté par les compléments de provisions opérés sur certains dossiers de grandes entreprises. À ce titre, le résultat net part du groupe s’est établi à 279 millions de dirhams, contre 349 millions de dirhams à fin 2012.

À noter que le Crédit du Maroc a procédé dans le courant de l’exercice 2013 à deux opérations d’augmentation de son capital social, par conversion des dividendes de l’exercice 2012 puis par apport en numéraire. Le capital social a ainsi été porté à 1,036 milliard de dirhams.

«Ces opérations entrent dans le cadre de la stratégie de renforcement continu des fonds propres en vue d’accompagner le développement de la Banque tout en respectant les exigences réglementaires», a expliqué M. Valverde. Ainsi, le ratio de solvabilité tier1 s’est établi a 9,96% à fin 2013, nettement au-dessus de l’exigence réglementaire fixée à 9%.

«En gros, le Crédit du Maroc a marqué, en 2013, un engagement fort vis-à-vis de sa clientèle. Compte tenu de sa place de pivot de l’économie marocaine, la banque est soucieuse de répondre aux besoins de ses clients de façon professionnelle et innovante», a résumé M. Valverde. Et de poursuivre : «Ce sens du client a été marqué par la conduite de mesures régulières de la satisfaction et de la recommandation et est au centre de notre stratégie de banque utile et performante, de banque de référence en termes de besoins prioritaires des clients. C’est cette vision qui structure nos orientations de moyen terme et fonde le professionnalisme de nos équipes».

Par ailleurs, avec l’appui de son actionnaire de référence Crédit Agricole S.A. (France), le Crédit du Maroc a structuré et engagé dans le courant du second semestre 2013 un projet d’entreprise baptisé «Cap 2018». Celui-ci prend la forme d’un plan quinquennal dont les orientations sont tournées vers le développement et la satisfaction client.

Aussi, l’accent y est mis sur les ressources humaines et l’optimisation des processus, afin d’impulser une dynamique nouvelle et jeter les bases d’un Crédit du Maroc plus efficace et plus performant.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *