Conjoncture difficile pour BMCI

Conjoncture difficile pour BMCI

Décidément, l’année 2015 n’est pas très porteuse pour le Groupe BMCI. Ainsi, dans une conjoncture économique plutôt difficile, le Groupe a dégagé, au premier semestre 2015, des résultats mitigés en comparaison avec la même période en 2014. Il ressort donc avec un produit net bancaire consolidé de 1,6 milliard de dirhams, en légère diminution de 1,2%, comparé aux résultats du premier semestre de l’année précédente.

Ce repli est la conséquence «du recul des activités de marché au premier semestre 2015 évalué à 9,9%», explique-t-on au sein de la BMCI. Cependant, une bonne progression a été enregistrée au niveau des commissions qui bondissent de 9,2%. Par ailleurs, cette légère diminution du produit net bancaire consolidé n’a pas empêché le Groupe de poursuivre son dispositif de maîtrise et d’anticipation des risques. C’est ainsi qu’au premier semestre 2015, la BMCI s’en sort avec un coût du risque consolidé est en augmentation de 21,3% par rapport à celui enregistré à fin juin 2014.

Dans le même sillage, les frais de gestion consolidés du Groupe se sont chiffrés à 761,2 millions de dirhams. «Nos frais de gestion consolidés, incluant l’impact de la norme IFRIC 21, restent maîtrisés avec une augmentation de 1,7%, par rapport à la même période en 2014», relève-t-on auprès de la BMCI. Et d’ajouter : «le Groupe affiche un coefficient d’exploitation de 47,6%, parmi les meilleurs du marché bancaire marocain».

S’agissant du résultat net consolidé part du Groupe BMCI, la filiale de BNP Paribas s’en sort au premier semestre 2015 avec une baisse de 13,9%. En effet, son résultat net part du roupe consolidé se chiffre à 221 millions de dirhams contre un résultat net part du groupe consolidé de 257 millions de dirhams par rapport à la communication financière arrêtée au 30 juin 2014.

Sur d’autres niveaux, les crédits par caisse à la clientèle consolidés se sont établis à 50,3 milliards de dirhams au premier semestre 2015. Ils ressortent, ainsi, en légère baisse de 1,7% par rapport aux résultats arrêtés à fin 2014. Dans le même sillage, les dépôts de la clientèle consolidés s’établissent à 42,3 milliards de dirhams à fin juin 2015. Ils s’inscrivent, de ce fait, dans une baisse de 2,3% par rapport à fin décembre 2014. «La légère baisse des dépôts clientèle n’a pas empêché la BMCI d’enregistrer une amélioration en termes de structure. En ce sens, les ressources non rémunérées représentant plus de 71% des ressources consolidées», relève-t-on auprès de la filiale marocaine de BNP Paribas.

De même, les engagements par signature consolidés ont atteint 14,6 milliards de dirhams à la fin du premier semestre 2015. Ils ressortent, ainsi, en baisse de 2,2% par rapport aux résultats réalisés à fin 2014. Même son de cloche pour le résultat brut d’exploitation consolidé qui s’est établi à 838 millions de dirhams, en baisse de 3,8%. Enfin, pour ce qui est du résultat avant impôts consolidé, le Groupe a dégagé un montant de 359 millions de dirhams, en baisse de 24,7% par rapport au 30 juin 2014.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *