Conjoncture industrielle : La production en baisse à fin juillet

Conjoncture industrielle : La production en baisse à fin juillet

Le climat industriel n’est pas au beau fixe. La production affiche des résultats fragiles à fin juillet. Elle s’est inscrite en baisse au septième mois de l’année. Ce constat a été confirmé par les industriels ayant répondu à l’enquête de conjoncture industrielle établie mensuellement par Bank Al-Maghrib.  Le taux d’utilisation des capacités (TUC) dans l’industrie a perdu 3 points par rapport au mois précédent pour atteindre 63% contre 66% à la même période de l’année précédente. Selon l’enquête de Bank Al-Maghrib, ce taux s’est amélioré dans l’«agroalimentaire», alors qu’il a baissé dans la «chimie et parachimie», dans le «textile et cuir» et dans la «mécanique et métallurgie». L’enquête précise toutefois que la «mécanique et métallurgie», le TUC de la sous-branche «travail des métaux», a établi une hausse de 2 points par rapport au mois précédent.

Concrètement, le secteur de l’agroalimentaire est celui qui a pu tirer la production industrielle. Les indicateurs de cette branche ont affiché une progression par rapport au mois précédent. Selon l’enquête de la banque centrale, les professionnels du secteur s’attendent à une même tendance pour les trois prochains mois. La production et les ventes auraient connu une hausse avec un taux d’utilisation des capacités qui a atteint 70%. Les commandes de l’agroalimentaire ont également progressé avec toutefois un carnet de commandes qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale après avoir été normal un mois auparavant.

Tout comme l’agroalimentaire, les prévisions des industriels opérant dans la branche «chimie et parachimie» tablent pour les trois prochains mois sur une amélioration de la production et des ventes tant sur le marché local qu’étranger. Toutefois cette branche a enregistré un repli de production au mois de juillet par rapport au mois précédent. Selon Bank Al-Maghrib, la production a reculé avec un TUC qui serait revenu à 46% contre 49% le mois précédent. Les ventes de ce mois auraient stagné, alors que les commandes auraient baissé avec un carnet de commandes qui serait resté à un niveau inférieur à la normale.

Même constat pour la branche «textile, habillement et cuir». Les industriels ont observé en juillet une diminution de leurs productions. Ainsi, le TUC s’est établi à 66% contre 73% le mois précédent, souligne la banque centrale. Les ventes auraient diminué aussi bien sur le marché local qu’étranger. Les commandes, pour leur part, auraient stagné avec toutefois un carnet qui serait resté à un niveau inférieur à la normale, indiquent les résultats de l’enquête. D’après les perspectives, une hausse de la production et une baisse des ventes sur le marché local et étranger seraient envisageables les prochains trois mois.

De même, la branche «mécanique et métallurgie» a enregistré une baisse de la production par rapport au mois de juin, relève Bank Al-Maghrib dans son enquête. La production aurait, en effet, accusé un repli avec un TUC estimé à 68%. Les ventes globales auraient également baissé sur le marché local et étranger. L’enquête ajoute que les industriels s’attendent à une hausse de la production et des ventes locales uniquement pour les trois prochains mois.

Raniya El Meknassi

(Journaliste stagiaire)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *