Conjoncture industrielle: Une baisse de production attendue au premier trimestre

Conjoncture industrielle: Une baisse de production attendue  au premier trimestre

Le premier trimestre de l’année serait dans son ensemble normal pour les opérateurs du bâtiment et travaux publics (BTP).

Les patrons du secteur anticipent pour leur grande part une stabilité de leur activité. Un témoignage qui vient d’être relaté par le haut-Commissariat au plan (HCP) dans sa dernière enquête de conjoncture relative aux secteurs de l’industrie manufacturière, de l’énergie, des mines et du bâtiment et travaux publics. Ce pronostic de stabilité, relaté par 47% des chefs d’entreprises interviewés, résulterait de la baisse d’activité prévue au niveau des travaux publics et de la légère hausse d’activité attendue au niveau du bâtiment.

Toutefois, les chefs d’entreprises paraissent pessimistes quant aux effectifs employés au premier trimestre de l’année. D’après le Haut-Commissariat au Plan, l’ensemble de l’effectif interviewé table sur une baisse.

Le pessimisme envahit, également, le clan des industriels de transformation. Ces derniers s’attendent à une légère baisse de leur production. Selon le commentaire du Haut-Commissariat au Plan, cette tendance est attribuée à la diminution d’activités d’un bon nombre de branches. Citons dans ce sens les «autres produits des industries alimentaires», des «boissons et tabacs», du «papier, carton et imprimerie». De même, la tendance résulterait d’une hausse d’activités prévue dans les «produits issus de la transformation de minéraux de carrière», les «produits des industries alimentaires» et les «produits de la chimie et de la parachimie».

Concernant l’emploi, les chefs d’entreprises prévoient une stabilité des effectifs pour le premier trimestre 2014. Quant au secteur des mines et de l’énergie, les chefs d’entreprises anticipent une hausse de la production.

«Ces hausses s’expliqueraient, pour le secteur des mines, par une progression conjuguée de la production des minerais métalliques et de celle des minéraux non métalliques et, pour le secteur de l’énergie, par une hausse de la production du pétrole raffiné», relève-t-on de l’enquête du Haut-Commissariat au Plan. Les professionnels du secteur prévoient également une hausse des effectifs dans l’énergie contre une baisse dans le secteur des mines.

Notons qu’au titre du quatrième trimestre de l’année précédente, la hausse a marqué la production de deux secteurs, à savoir l’industrie et transformation et les mines et énergies. Leurs carnets de commande ont été jugés d’un niveau normal par la majorité des chefs d’entreprises. En revanche, le secteur du BTP a eu du mal à se développer.

Le HCP met en relief une stagnation de la production, témoignée par 63% des interviewés qui ont par ailleurs indiqué que la moitié des entreprises ont des dépenses d’investissement en 2013 destinées, principalement, au remplacement d’une partie du matériel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *