Conjoncture: La confiance des ménages s’affermit

Conjoncture: La confiance des ménages s’affermit

Ceci s’est traduit par un indice de confiance en hausse de 0,2 point par rapport au deuxième trimestre 2015 et de 3,2 points comparé à la même période de l’année précédente.

C’est ce que vient de souligner le Haut-commissariat au Plan dans sa note d’information relative aux résultats de l’enquête de conjoncture menée auprès des ménages au troisième trimestre de l’année en cours.

Pour ladite période, les ménages interrogés ont témoigné d’une amélioration de leur situation financière. 60,5% d’entre eux ont considéré que leurs revenus couvrent leurs dépenses. 32,3% autres se sont endettés ou bien ont puisé dans leur épargne au moment où les 7,2% restants ont affirmé pouvoir épargner une petite partie de leur revenu. «Le solde de l’indicateur relatif à la situation financière actuelle des ménages s’établit ainsi en amélioration de 2,9 points par rapport au trimestre précédent et de 3,3 points en comparaison avec le même trimestre de l’année passée», relève-t-on de la note du Haut-Commissariat au Plan.

De même, les perceptions des ménages sur l’évolution passée de leur situation financière personnelle se sont améliorées de 5 points par rapport à la même période de l’année précédente. Quant à l’évolution future, l’indice a augmenté de 4,8 points comparé à l’année précédente. Le haut-Commissariat au Plan démontre, par ailleurs, dans son enquête que les perceptions par les ménages de l’évolution passée du niveau de vie ont gagné, en une année, 2,3 points. La tendance reste relativement la même par rapport aux perspectives. Le haut- Commissariat au plan fait ressortir une amélioration de 5,4 points par rapport au même trimestre 2014.

Les ménages ont, en outre, fait part d’une anticipation d’une hausse moins prononcée du chômage. Pour les 12 mois à venir, 74,4% des ménages interrogés s’attendent à une hausse du nombre de chômeurs contre 8,2% pensant le contraire. Se référant aux résultats de l’enquête, le solde de cet indicateur s’est inscrit en amélioration de 0,9 point par rapport au deuxième trimestre de l’année et de 2,6 points comparé à la même période de l’année précédente. Toutefois, les ménages n’hésitent pas à afficher leur réserve sur l’opportunité d’achat des biens durables.

Dans ce sens 56% de l’échantillon de l’enquête affirme que le moment n’est pas opportun pour faire des achats de biens durables. Bien qu’il soit en amélioration de 1,7 point d’un trimestre à l’autre, le solde relatif à cet indicateur est en dégradation de 1,2 point par rapport au troisième trimestre de l’année précédente.

En revanche, les ménages restent pessimistes quant à leur capacité future d’épargner. Ceci a été confirmé par 85,3% d’entre eux, s’estimant incapables d’épargner au cours des 12 prochains mois. Quant aux perspectives d’évolution des prix des produits alimentaires, les ménages tablent sur une hausse moins prononcée. 76 % des ménages prévoient une continuité de la hausse, élevant ainsi l’indice à cet indicateur de 1,6 point par rapport à la même période de l’année précédente.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *