Conjoncture : La vie est devenue plus chère en janvier

Conjoncture : La vie est devenue plus chère en janvier

La vie a été plus chère en janvier dernier, en comparaison avec la même période de l’année précédente.  C’est ce qui ressort de la récente note d’information du Haut commissariat au plan (HCP) relative a l’indice du coût de la vie (ICV) du mois de janvier 2007. En effet, l’indice du premier mois de cette année a connu une progression de 2,7% par rapport au même mois de l’année 2006. Cette augmentation a concerné aussi bien l’indice des produits  alimentaires  que  celui  des produits non alimentaires, soit respectivement  3,3% et 2,3%. «Avec une progression de  4,2%, le groupe «Habitation» se détache  des  autres  groupes  de  produits  non  alimentaires  dont la progression s’inscrit dans une fourchette allant de  0,9% pour les «Loisirs et culture» à 2,5% pour le groupe  «Transports et communications», explique-t-on   dans  cette note. Si la comparaison avec janvier 2006 montre une hausse importante de l’ICV, celle avec le mois de décembre dernier relève par contre une légère baisse de l’indice. Au cours du mois de janvier 2007, l’indice du coût de la vie a enregistré une régression de 0,1% par rapport au mois précédent. «Cette variation est le résultat de la baisse de  l’indice  des produits alimentaires de 0,3% et d’une légère hausse de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires», souligne-t-on. Par ville, les indices mensuels ont connu des variations allant de -0,8%  à +0,9%.  Les taux d’accroissement mensuels les plus élevés ont été enregistrés à Laâyoune avec +0,9%, Oujda avec +0,8% et Marrakech avec +0,7%. Pour les baisses les plus importantes, l’indice a chuté à Agadir (-0,8%) et à Casablanca (-0,5%).
Pour l’année précédente, l’indice annuel a dépassé le seuil de 3% pour la première fois depuis 10 ans.
Selon toujours le HCP, l’indice annuel moyen a enregistré au terme de l’année 2006, une progression de 3,3%. Celle-ci a concerné aussi bien l’indice des produits alimentaires que celui des produits non alimentaires soit respectivement 3,9% et 2,9%. «Avec une progression de 8,9%, le groupe « Transports et communications» se détache des autres groupes de produits non alimentaires dont la progression s’inscrit dans une fourchette allant de 0,8% pour les «Soins médicaux» à 2,4% pour le groupe  «Autres biens et services», selon la même source.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *