Consommation: Les prix du «lait, fromage et œufs» flambent

Consommation: Les prix du «lait, fromage et œufs» flambent

En février, le panier de courses s’est renchéri et la ménagère a dû dépenser plus qu’au mois de janvier. C’est ce qui ressort de la note d’information du Haut-Commissariat au plan (HCP) relative à l’Indice des prix à la consommation (IPC) du mois de février 2016.

C’est ainsi que la ménagère a été contrainte de s’approvisionner plus cher vu que l’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de février 2015, une hausse de 0,2% par rapport au mois précédent. D’après l’organe national de planification économique, cette variation est le résultat des hausses respectives de l’indice des produits alimentaires de 0,4% et de la stagnation de l’indice des produits non alimentaires. Plus en détails, le HCP révèle que les hausses des produits alimentaires observées entre janvier et février 2016 concernent principalement le «lait, fromage et œufs» avec 3,7%, les «poissons et fruits de mer» avec 2,8% et les «légumes» avec 0,6%. En revanche, les prix ont diminué de 0,9% pour les «viandes» et de 0,2% pour les «fruits».

Par villes, d’un mois à l’autre, les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Safi avec 1,4%, à Guelmim avec 0,8%, à Rabat avec 0,6% et à Agadir et Dakhla avec 0,4%. En revanche, des baisses ont été enregistrées à Casablanca avec 0,3%, à Oujda avec 0,2% et à Tétouan et Meknès avec 0,1%.
S’agissant du comparatif entre l’année 2015 et l’actuelle année 2016, la note d’information relève une hausse conséquente.

C’est ainsi que comparé à la même période de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a augmenté en février 2016, conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 1,1% et de celui des produits non alimentaires de 0,6%. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une baisse de 0,7% dans le «transport» à une hausse de 2,4% dans les «restaurants et hôtels».

Dans ces conditions, le HCP relève que l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatils et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de février 2016 une baisse de 0,1% par rapport au mois de janvier 2016 et une hausse de 1,2% par rapport au mois de février 2015.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *