Contrôle des exportations

Garantir la conformité des produits alimentaires marocains destinés à l’exportation aux exigences réglementaires des marchés internationaux. Telle est la mission de l’Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE).
Il s’agit d’un organisme public chargé du contrôle technique des produits alimentaires à destination de l’étranger et qui a succédé, en 1986, à l’Office de commercialisation et d’exportation (OCE). Un contrôle qui regroupe toutes les stades de production, de la fabrication à l’exportation en passant par le conditionnement. A cela s’ajoute la tâche de coordination des exportations, une fonction à laquelle les opérateurs privés s’étaient opposés au début.
Doté d’un capital humain, un réseau de laboratoires et d’un système d’information important, l’EACCE effectue durant chaque campagne d’exportation des opérations de contrôle systématique sur les échantillons de quelques 250000 lots de fruits et légumes, de produits végétaux surgelés, déshydratés ou transformés et de produits de la mer.
Avec une chaîne de délégations réparties sur le territoire national, cet établissement se veut un moyen de contrôle de proximité, de maîtrise partagée de la qualité. Le tout, en conformité avec les exigences réglementaires internationales. Avec les précipitations salvatrices , enregistrés dernièrement et qui augurent d’une bonne saison agricole, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’EACCE, en facilitateur des échanges, aura bien du travail.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *