Contrôle fiscal : 10,5 millions de dirhams à régler par la SNEP

Contrôle fiscal : 10,5 millions de dirhams à régler par la SNEP

Un protocole d’accord a été signé avec la DGI

Le chiffre d’affaires de la société a grimpé de 7,9% en 2017 par rapport à ce qui a été réalisé en 2016 s’établissant ainsi autour de 875,7 millions de dirhams.

Dénouement à l’amiable du contrôle fiscal de la SNEP. La Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie (SNEP), filiale de Ynna Holding, au titre d’un protocole d’accord avec la Direction générale des impôts, procédera au règlement définitif et irrévocable d’un montant de 10,5 millions de dirhams. En effet, l’entreprise a fait l’objet d’un contrôle fiscal durant l’année 2018 portant sur l’impôt sur les sociétés pour les exercices 2012, 2014, 2015 et 2016. Le contrôle a également porté sur la taxe sur la valeur ajoutée relative aux exercices 2013, 2014, 2015 et 2016 ainsi que sur l’impôts sur le revenu afférent aux exercices 2014, 2015 et 2016.

Les 10,5 millions de dirhams à payer suite à ce contrôle fiscal n’auront pas d’impacts significatifs sur les prochains résultats financiers de l’entreprise. Le top management reste confiant quant aux mois à venir. «Au regard de la progression des performances de la société et de l’impact positif sur les résultats 2018 de la plus-value de cession sur les actions auto-détenues de 9,4 millions de dirhams, les comptes semestriels et annuels de la société ne devraient que légèrement en ressentir l’effet», relève la SNEP dans un communiqué de presse.

En effet, la SNEP a affiché de bonnes performances financières au titre de l’exercice 2017. Le chiffre d’affaires de la société a grimpé de 7,9% par rapport à ce qui a été réalisé en 2016 s’établissant ainsi autour de 875,7 millions de dirhams. Le résultat d’exploitation s’est inscrit en hausse de 30% atteignant à fin 2017 les 93,6 millions de dirhams. Une progression qui reflète la réussite de la stratégie de rationalisation industrielle et de l’efficacité énergétique menée par la SNEP, en dépit d’une conjoncture sectorielle difficile.

Le résultat financier de l’entreprise est passé d’un manque de 11,1 millions de dirhams à un solde positif de 31,5 millions de dirhams, et ce suite à la reprise financière de 51,8 millions de dirhams sur le stock d’actions auto-détenues par la SNEP dans le cadre de son programme de rachat.  Le résultat net s’est établi à 98,5 millions de dirhams, en amélioration de 45%. De même, l’impôt sur la société s’est élevé à fin 2017 à 33,1 millions de dirhams contre 4,1 millions de dirhams une année plus tôt.

Pour l’exercice 2018, la SNEP s’est fixé des objectifs déterminés. Le top management poursuivra sa politique de croissance et continuera de mettre en place son programme de développement industriel. La deuxième étape de ce programme devra porter sur une enveloppe de près de 300 millions de dirhams. Ce financement sera injecté pour la modernisation et l’augmentation de la capacité de production annuelle à 140.000 tonnes de PVC et à 115.000 tonnes de soude acoustique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *