Convention: La région du SMD se dote d’un AgriBusiness Incubateur

Convention: La région du SMD se dote d’un  AgriBusiness Incubateur

Cette fois-ci c’est une nouvelle initiative «AgriBusiness Incubateur» boostant la création des entreprises innovantes dans le domaine et qui permettra la création de 836 emplois pour cadres supérieurs, à l’horizon 2025, vient de voir le jour. Une convention a été signée dans ce sens le 6 mars, en présence du ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, à l’Institut agronomique et vétérinaire HassanII. Le groupement d’intérêt public «Agri Business Incubateur (ABI)» regroupe une quinzaine de partenaires.

Il tend à mettre en place des mesures encourageant la genèse d’entreprises dans les domaines liés à l’agriculture, agroalimentaire, équipements agricoles, élevage et autres. L’ABI est constitué de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II – Complexe Horticole d’Agadir (qui abritera le siège du groupement) d’une part, et d’autre part, d’une dizaine d’organismes publics, d’instances élues et d’organismes financiers.

Cet incubateur permettra de soutenir les porteurs de projets par le renforcement des relais d’accompagnement. En plus de fortifier le tissu entrepreneurial existant, les porteurs du projet estiment que cet incubateur permettra d’accroître la productivité, d’établir et de renforcer le pont entre le domaine de la recherche et le développement économique ainsi que la protection des ressources naturelles. Ce projet profitera aux doctorants, parrainés de la profession dans la région du SMD ainsi qu’aux lauréats des écoles d’enseignements agricoles. L’innovation et la rentabilité seraient ainsi les sésames pour ouvrir la porte de cette opportunité aux intéressés.

L’incubation se ferait ainsi en suivant trois étapes. L’une des premières étapes concerne l’analyse et la présentation de l’idée à un chargé d’affaires pour présentation et sélection au comité d’agrément. Le temps qui sera alloué à cette étape ne dépasserait guère les deux ans. La deuxième étape, après acceptation pour incubation, peut s’étaler sur 12 mois où l’accompagnement du projet est assuré pour la création. La troisième étape post-incubation s’étale sur une période de quatre ans.

Les sélectionnés auraient ainsi la possibilité de profiter du parrainage et accompagnement par un comité de pilotage et d’orientation stratégique, un deuxième dédié à l’accompagnement personnalisé et un troisième comité de gestion et suivi.  Les projets retenus devraient rejoindre les orientations du Plan Maroc Vert.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *