Coopération agricole : Le Maroc prospecte activement au Royaume-Uni

Coopération agricole : Le Maroc prospecte activement au Royaume-Uni

Les exportations des produits agricoles vers le marché britannique ont connu une nette évolution sur les sept premières années.  Il ressort dans ce sens une progression annuelle de 7% entre 2010 et 2017. Les exportations des produits de la pêche ont également affiché une tendance haussière sur la même période.

La promotion du partenariat agricole entre le Maroc et la Grande-Bretagne était au cœur de la réunion tenue jeudi à Londres, entre Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts  et son homologue britannique Michael Gove. Cet entretien fait partie d’une série de rencontres programmée par le ministre et durant lesquelles s’entretiendra avec Suma Chakrabarti, président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et  Nick Von Wolstenholz, directeur de la coopération internationale de la National Farmers Union (NFU), un syndicat qui représente les agriculteurs britanniques dont une large partie a voté pour la sortie de leur pays du bloc communautaire.

M. Akhannouch et son homologue britannique ont examiné, lors de cette rencontre, les différents scénarios possibles pour booster cette coopération. Ils ont par ailleurs étudié les moyens de garantir un bon positionnement des produits agricoles marocains tout en clarifiant les conditions d’écoulement des exportations transitant par l’Union européenne. M. Akhannouch et son homologue britannique se sont engagés de travailler conjointement pour assurer la continuité des accords entre le Royaume-Uni et le Maroc et ce durant la période transitoire suite au Brexit. Un engagement qui s’inscrit conformément au projet de texte convenu entre l’Union européenne et le Royaume-Uni lors du Conseil européen de mars 2018 et mettre en place les accords adéquats après cette période. Les deux ministres se sont montrés satisfaits quant au saut qualitatif des échanges agricoles entre les deux pays. Ils ont par ailleurs réitéré leur volonté commune d’explorer les possibilités de valoriser tout le potentiel non encore exploité en termes de coopération et d’échanges dans le secteur. C’est dans ce sens que le Maroc et le Royaume- Uni œuvreront ensemble à mettre en place des accords d’échanges plus forts pour appuyer et améliorer davantage les liens commerciaux. Aziz Akhannouch et Gove ont par la même occasion partagé leurs visions des méthodes à adopter pour avoir plus d’efficacité dans les futures actions communes à entreprendre. Rappelons que les échanges commerciaux globaux entre le Maroc et le Royaume-Uni ne cessent de se consolider. Ils représentent une moyenne annuelle de 13,8 milliards de dirhams sur la période 2014-2016.

Les exportations des produits agricoles vers le marché britannique ont connu une nette évolution sur les sept premières années.  Il ressort dans ce sens une progression annuelle de 7% entre 2010 et 2017. Les exportations des produits de la pêche ont également affiché une tendance haussière sur la même période. Ils ont affiché une croissance annuelle de 5 % sur les sept dernières années. Ces expéditions, inclues dans le cadre de l’Accord de libre-échange Maroc-UE, représentent aujourd’hui moins de 5 % du total exporté vers l’Union européenne. Les exportations alimentaires marocaines vers le Royaume-Uni comportent, quant à elle, principalement les tomates fraîches ou réfrigérées, les agrumes, les olives conserves et les câpres conservés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *