Coopération Sud-Sud dans le domaine agricole: La déclaration de Marrakech dévoilée

Coopération Sud-Sud dans le domaine agricole: La déclaration de Marrakech dévoilée

Ce manifeste, ayant sanctionné les travaux de la conférence internationale sur la coopération Sud-Sud dans le domaine de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, traduit la volonté des ministres africains de bâtir un marché agricole commun, carrefour d’échange et de partenariats. «L’Afrique, qui commence à s’affranchir du passé pour se tourner résolument vers l’avenir, a plus besoin de partenariats que d’assistance», a indiqué dans ce sens Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime.

Aussi, il a appelé l’ensemble de ses homologues à tirer profit des opportunités offertes par cette synergie, notamment à travers le partage d’expertise et le transfert de compétences. Une vingtaine de pays africains ont manifesté dans ce sens leurs engagements s’appuyant ainsi sur l’expérience marocaine dans ce domaine. «Nous réaffirmons notre volonté de renforcer le rôle de la coopération Sud-Sud avec le soutien du Maroc et d’autres pays en développement, sous ses formes diverses et évolutives, dans les domaines de l’alimentation, de l’agriculture, des ressources naturelles, de l’éducation et de la formation agricole, de la recherche et le développement, et des plates-formes technologiques et d’innovation au service de la sécurité alimentaire en Afrique», indiquent les signataires du document.

Solidarité et gain équitable sont les motivations des pays adhérents. Leur attachement à la coopération Sud-Sud est, par ailleurs, animé par la diversité des ressources agricoles dans l’espace africain ainsi que par les réalisations appréciables observées dans divers domaines de développement. Les signataires misent par ailleurs sur l’innovation afin de mener à bien le partenariat agricole.

«Les pays et les peuples d’Afrique pourront surmonter les obstacles au développement et d’éliminer la pauvreté et la faim grâce, entre autres, à la mise en place de mécanismes de coopération propices à l’adoption d’approches innovantes visant l’appropriation par les pays bénéficiaires des mécanismes leur permettant de mettre en œuvre leurs propres processus de développement, notamment en matière d’agriculture et de sécurité alimentaire», conclut-on de la déclaration, tout en invitant les acteurs publics et privés à fédérer autour de cette vision africaine.

Le Maroc porte son assistance au Mali

Le Maroc, le Mali et le FAO scellent un partenariat dans le domaine agricole. Une convention a été signée dimanche à Marrakech par Aziz Akhannouch, Bokary Treta, ministre malien du déve-loppement rural, et José Graziano da Silva, directeur général de la FAO.

Le partenariat tripartite vise à renforcer l’échange d’expériences et de savoir-faire liés à l’agriculture et à la sécurité alimentaire, ainsi qu’au développement des techniques d’accroissement de la productivité. En vertu de cette convention, le Maroc assistera le Mali en matière d’identification, d’élaboration et de mise en œuvre des plans de développement agricole, d’amélioration de la sécurité alimentaire et de lutte contre la pauvreté.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *