Coopération Sud/Sud: Après le Maroc, Platinium Power s’affirme davantage en Côte d’Ivoire

Coopération Sud/Sud: Après le Maroc, Platinium Power s’affirme davantage en Côte d’Ivoire

Le 3 juin dernier, à Abidjan, un accord cadre d’achat d’électricité est signé entre Platinum Power et l’Etat ivoirien sous le haut patronage du président Alassane Ouattara et de SM le Roi Mohammed VI.
Etaient présents aussi à l’événement Adama Toungara, ministre du pétrole et de l’énergie de Côte d’Ivoire, et  de plusieurs personnalités ivoiriennes et marocaines. Opérant dans le secteur de l’énergie, de l’eau et de l’environnement, Platinium Power est une entité marocaine dont le principal actionnaire est le fonds américain Brookstone Partners.

Un fonds d’investissement américain domicilié à New York et actif sur le continent africain, depuis 5 ans déjà, à travers son entité africaine Brookstone Africa; première entité à avoir reçu le statut Casablanca Finance City au Maroc.

La société s’érige ainsi en pionnière en matière de développement, financement, construction et exploitation de projets de production d’énergie à partir des sources renouvelables. C’est avec un pipeline de 1.000 MW de projets hydroélectriques et éoliens que la société a su se positionner au Maroc d’abord puis en Côte d’Ivoire, au Cameroun et au Sénégal…  

En Côte d’Ivoire, il s’agira pour les  équipes de la société de développer trois complexes hydroélectriques. Le bénéfice étant clair : accroître la capacité en matière de production d’énergie électrique en valorisant le potentiel hydroélectrique.  Les enjeux sont réels.

Et le président Ouattara l’avait déjà fait remarquer, lors de son dernier discours d’ouverture des travaux de l’assemblée annuelle de la BAD : «Seuls 5 % du potentiel hydroélectrique de l’Afrique sont utilisés. L’ensemble des pays d’Afrique subsaharienne produit moins d’énergie qu’un seul pays d’Europe». Les chiffres parlent d’eux-mêmes…

Concrètement, le gouvernement ivoirien vise à atteindre 3.500 MW en 2020 en termes de puissance. Il compte le réaliser à travers l’expertise de la société Platinium Power. L’investissement a été estimé à 7 milliards de dirhams (soit 450 milliards FCFA). Et l’action s’effectuera à travers le développement de 3 barrages. Pour rappel, les chantiers ont démarré en février 2014. Un second protocole d’accord a été signé entre la société Platinium Power et le ministère du pétrole et de l’énergie ivoirien, en janvier 2015, lors du Forum marocco-ivoirien, présidé par SM le Roi Mohammed VI et le président Alassane Ouattara.

Depuis cette date, la société marocaine sous fonds américains, accompagne des partenaires de référence internationale pour ne citer que Tractebel Engineering France pour les études de faisabilité topographie, LiDAR pour les travaux géotechniques et géophysiques; Burgeap Côte d’Ivoire pour l’expertise environnementale et socio-économique, ainsi que le cabinet d’avocats Linklaters pour le conseil juridique et contractuel. C’est dire que les ambitions sont grandes. Elles viendront conforter la politique de coopération Sud-Sud soutenue par le Souverain.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *