Cosumar : 36,9% du capital ouverts aux investisseurs institutionnels

Cosumar : 36,9% du capital ouverts aux investisseurs institutionnels

Près de 3 milliards de dirhams, tel est le montant autour duquel s’articulera la nouvelle offre publique d’achat obligatoire de Cosumar. Le Conseil déontologique des valeurs mobilières a donné son accord sur cette opération qui vise les actions constituant le flottant en Bourse de Cosumar.

Initiée par Wilmar Sugar et les sept investisseurs institutionnels, cette opération porte sur un total de 1.546.082 actions, représentant ainsi 36,9% du capital et des droits de vote de Cosumar. «Les actions apportées à l’offre seront réparties, a priori, entre les investisseurs institutionnels proportionnellement à leur participation dans le capital de Cosumar.

Cette opération présente, pour chacun des investisseurs institutionnels marocains, une opportunité d’accéder au contrôle conjoint d’un actif qui revêt un caractère stratégique pour le Maroc, en partenariat avec un acteur industriel d’envergure mondiale», relève-t-on de la note du CDVM relative à l’offre Cosumar. Et de préciser qu’«en fonction du nombre d’actions apportées à l’offre publique d’achat par les actionnaires de Cosumar, la part du capital et des droits de vote de Cosumar contrôlée par les initiateurs à l’issue de cette opération , pourra varier théoriquement entre 54,0 et 90,9%» (Voir tableau ci-dessous).

Cette opération qui se tiendra entre le 20 et le 26 mars, portera donc d’un montant maximum de 2.937.555.800 dirhams, soit un prix de 1.900 dirhams par action. La date de règlement et de livraison est fixée pour le 10 avril 2014, au moment où la centralisation de l’opération est attribuée à Attijariwafa bank.

A noter que les investisseurs institutionnels et Wilmar Sugar Holdings détiennent 54% du capital et des droits de vote de Cosumar. Cette acquisition résulte du processus de réorganisation qu’a entamé Cosumar depuis 2010. Ce processus s’est déroulé en plusieurs étapes. La première consiste en la cession d’un bloc de 27,5 % à l’opérateur sucrier Wilmar International.

Le montant de cette transaction qui s’est officiellement accomplie en avril 2013, fut de l’ordre de 2,3 milliards de dirhams, permettant ainsi à Wilmar de concrétiser sa stratégie visant à investir dans les métiers d’extraction et de raffinage de sucre sur les marchés émergents, notamment en Afrique. La deuxième cession a concerné donc un consortium d’investisseurs institutionnels marocains, formant ainsi avec Wilmar un noyau majoritaire de Cosumar.

Constitué d’Axa Assurance, CMR, CNIA Saada Assurance, Mamda, RCAR, Wafa Assurance et RMA Asset Management (à travers le fonds RMA Cap Dynamique), le consortium a réussi à décrocher, en janvier dernier, un ensemble de 26, 5% du capital et du droit de vote. Pour rappel, les transactions avec les investisseurs institutionnels ont porté globalement sur la cession par SNI de 635.878 actions représentant 15,2%. Cette opération a été réalisée au prix de 1.900 dirhams par action.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *