Coulisses

Le CRT de Rabat accueille des agents suisses
En attendant le séminaire du 14 septembre prévu pour le marché français, le CRT de Rabat organise ce 10 septembre en partenariat avec l’ONMT un dîner en l’honneur d’une quarantaine d’agents de voyages suisses, appartenant au TO Orient. L’initiative vise à inscrire Rabat en tant que destination de patrimoine, culture et congrès, sur le programme de cet important prescripteur de voyages.

“Chez Ali” rafle le gros lot de la FIFA
“Chez Ali” sera l’un des gros gagnants du Congrès de la FIFA prévu les 11 et 12 septembre 2005 à Marrakech. Le complexe a subi une rénovation importante en prévision de cet événement majeur.

Une OPA hostile contre le CRT de Casablanca
Réélu durant l’été sans coup férir, Omar Kabbaj, le président du CRT de Casablanca devra affronter cet automne la Fédération régionale du tourisme (FRT). La création de cette entité est soutenue par quelques associations régionales présentes dans la capitale économique, dont celle des agences de voyages et celle des loueurs de voiture. Les restaurateurs se sont défilés à la dernière minute. Les initiateurs de la FRT entendent présenter leur projet à la Fédération du tourisme pour que celle-ci valide leur statut.

Opération Haj : ces agences miraculées !
Plusieurs remous suite à notre article sur les quotas du Haj. La torpeur estivale n’a empêché quelques opérateurs de noter que l’agence Mensouri dont le directeur  a purgé sa peine de deux ans d’interdiction d’organisation du Haj, après un bref passage par la prison,  fait bien partie des heureux désignés pour le compte de l’édition prochaine.
Ladite agence a-t-elle apuré ses comptes avec le BSP, s’étonne-t-on dans la profession ? Autre remarque de la part d’un lecteur, comment l’Agence Apostrophe a bénéficié d’un quota cette année après avoir enfreint aux dispositions du cahier des charges l’année dernière ? Simples remarques de mécontents !

Le CRT d’Agadir finalise son PDR
Le Conseil régional du tourisme d’Agadir n’a pas chômé durant le mois d’août. Le président Saïd Scally et les membres du bureau ont profité de l’intermède pour finaliser le PDR (Plan de développement régional) de la ville.

Un fonds de garantie pour les pèlerins
La majorité des agences de voyages organisatrices de l’opération Haj, ne disposent pas de l’assurance en responsabilité civile. Un lapsus à corriger. Le fonds de garantie baptisé «BMCE Result» dont le lancement est prévu dès la prochaine édition du Haj devra apporter un minimum de sécurité aux consommateurs. L’idée c’est de demander une contribution de 200 dirhams par pèlerin. L’argent collecté est versé dans un fonds pendant trois ans.  Celui-ci sera sollicité par exemple lors d’un incident financier de dernière minute. Nous y reviendrons.

L’ONDA règlemente la profession des porteurs de bagages
L’Office national des aéroports  impose désormais certains critères à la profession des porteurs. Port de tenue, badge,  affichage clair du tarif (5  dirhams en l’occurrence), recyclage du chariot,  sont expréssement exigés. Des conditions qui ont fait grincer les dents des vétérans de la profession, qui évoluent depuis les années 70 en circuit fermé. En prévision du trafic, l’Office  a ouvert cette fonction aux riverains. A suivre.

A propos du Boeing 737-200 desservant Agadir-Casablanca
Agé de 23 ans, le Boeing 737-200 desservant Casablanca-Agadir suscite par moment des réserves de la part des professionnels. Interrogé, le président du CRT d’Agadir, Saïd Scally déclare que «du point de vue sécuritaire, le travail de la RAM est irréprochable».  C’est surtout côté confort que le problème se pose. Les racks à bagages sont petits, voire très petits comparés à ceux du Boeing 737-500 présent sur la même ligne. A suivre. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *