Coulisses

Trois TO nationaux sélectionnés pour le tourisme national
L’opération de sélection des TO nationaux pour accompagner le programme ministériel de développement du tourisme intérieur a vu la désignation de trois vainqueurs. Il s’agit de Atlas Voyages, de Holidays Services et du groupement conduit par le traiteur Rahal. Longtemps considéré comme un possible vainqueur, l’agence KTI de Mohamed Benamour avait renoncé à soumissionner à la dernière minute.

La Snabt sur de gros chantiers
La coordination entre la Société nationale d’aménagement de la baie de Tanger et la wilaya se passe bien, selon les informations recueillies sur le site. Deux grands projets sont actuellement suivis par la Snabt. Il s’agit de Ghandouri, en phase de commercialisation avancée et de Tanger City Center. Sur ce dernier point, les négociations avec le groupe espagnol Fadesa sont assez avancées.

Taghazout concédé le 25 janvier
La station Azur de Taghazout sera concédée le 25 janvier 2005. C’est ce qu’a déclaré le ministre du Tourisme lors des dernières Assises nationales tenues à Essaouira, les 3 et 4 décembre. Pour éviter les retards de chantier, une précaution supplémentaire a été introduite dans le choix du concessionnaire : celui-ci sera choisi en fonction de sa capacité à démarrer les chantiers assez vite.

De l’argent pour le CRT de Rabat
Le  CRT de Rabat vient d’obtenir du conseil de la région 600 000 dirhams pour le fonctionnement de l’instance au titre de l’exercice 2005. Pour sa part l’Office national marocain du tourisme versera au même CRT, une subvention de 700 000 dirhams au titre de l’investissement promotionnel de la destination Rabat en 2006. Ce dernier montant sera géré directement par l’Office du tourisme. Le cumul de ces différents montants reste loin du budget initial  de 5 millions de dirhams, sur lequel tablait le CRT de Rabat pour réaliser notamment des kiosques d’information, la signalétique des monuments historiques…

Spanair attendu au Maroc en 2006
Courant 2006, la compagnie aérienne espagnole, à bas prix,  Spanair est attendue au Maroc. Cette entité qui compte 54 avions est reférencé dans le régulier. Spanair a transporté 8 millions de passagers en 2003.

Chichaoua boycotté par les transporteurs
Depuis que les cars de la compagnie Supratours ont décidé de contourner Chichaoua, imités en cela par d’autres transporteurs, l’activité touristique dans cette petite ville, connue pour la qualité de ses tapis et située  à mi chemin entre Marrakech et Essaouira, se réduit à vue d’œil. Conséquence de ce boycott, la Brasserie 33 qui envisageait de reprendre un grand bar, situé dans un complexe de la place, traîne désormais des pieds. Seule bonne nouvelle, des hommes d’affaires sud-africains ont pris attache avec le gouverneur local pour investir sur place dans une plante produisant du bio gaz, parfaite subsitution de l’énergie fossile. Ce projet s’étendra-t-il aussi dans la localité heureuse de Sidi Mokhtar, ville des nomades Beni Hilal, en proie ces derniers jours à des inondations ?

Nouveau  support multimedia sur la ville de Marrakech
Un cédérom ressemblant les sites, les monuments historiques, les infrastructures, les circuits, les randonnées, les lieux mythiques et toute la magie de Marrakech  a été présenté à Essaouira sous le label de Marrakech Médina. Cette œuvre tirée à plusieurs exemplaires ratisse large, s’intéressant au grand public au Maroc ainsi qu’aux institutionnels, au Maroc ou en Europe. Nous y reviendrons.

Casablanca : le Quai du jazz présente sa carte d’hiver
Le restaurant le Quai du jazz, rue Ahmed El Mokri, vient de présenter sa nouvelle carte d’hiver sous la houlette de son chef breton, Christophe Mahe. Au menu, des plats chaleureux dans la pure tradition «Brasserie Parisienne», avec une belle carte de vins sélectionnés par un œnologue. Cet établissement Jazz Club accompagne ce changement de programmation musicale prévue pour les quatre mois à venir.

Fin d’année au Hyatt Regency
Hyatt Regency Casablanca célèbre la fin 2005 dans un feu d’artifice de raffinement et d’émerveillement des sens. Dès le 24 décembre, le Café M revêtira ses couleurs de fête, dans une ambiance familiale, pour perpétuer la féerie de Noël si particulière et si chère, avec une carte exceptionnelle et savoureuse, où se côtoient noix de St Jacques, foie gras, pintade et bûche de Noël.  Pour le nouvel An, l’hôtel de luxe révèlera des lieux empreints d’un cachet typique… Charme oriental à Dar Beida, discrétion au Café M, authenticité et nostalgie au Bar Casablanca, festivités au Back House et aux Forums pour une grande soirée Cotton Club.  Des espaces pleins de charme pour fêter comme il se doit le passage à la nouvelle année. Des surprises gustatives et festives seront suggérées aux gourmets, des plus traditionnelles au Dar Beida aux plus insolites au Café M, dans un festival de saveurs et de senteurs hivernales inédit, sur fond de musique orientale ou Jazz.   Au Black House, lieu incontournable des nuits casablancaises, les noctambules sonneront les douze coups de minuit sous une avalanche de cotillons pour une soirée qui les entraînera jusqu’à l’aube.

Accor promeut le Maroc en Arabie Saoudite
Accor Arabie Saoudite et Accor Maroc organisent du 5 au 12 décembre le premier road-show Maroc au Moyen-Orient. Cette promotion du Maroc au Moyen-Orient s’inscrit dans le cadre des synergies novatrices engagées depuis maintenant plus de deux ans entre Accor Arabie Saoudite et Accor Maroc.  Plus de six millions de Saoudiens voyagent chaque année à l’étranger et leurs dépenses sont estimées à 14 milliards USD.
Le marché saoudien et de manière générale celui de tout le Moyen-Orient représentent pour le Maroc un enjeu capital sur le plan touristique en terme de volume d’affaires et de nuitées. Pour référence, la destination Maroc a vu passer ses nuitées en provenance de ces marchés de 378 496 à 428 037 sur l’année 2004 affichant une progression de 14%. Les neuf premiers mois de l’année confirment ces progressions avec 9% de croissance à fin septembre 2005.

Marrakech : le Klubber baisse le rideau
Le restaurant Klubber sur l’avenue Hassan II à Marrakech est désormais fermé. L’endroit qui se voulait " in " gogo avec un serveur en petite tenue alléchante , n’aura pas dépassé quelques mois. Terrible loi du marché ou changement de stratégie ? En tout cas, la propriètaire, partie sans laisser d’adresse, laisse un personnel éprouvé et des fournisseurs qui auront à méditer sur les règles prudentielles de leur métier.
Aux dernières nouvelles, une pancarte annonce une ré-ouverture plus qu’improbable pour le 15 décembre ! 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *