Coulisses

Permis de construire à Marrakech
De pressantes rumeurs faisaient état de gel d’autorisations de construire à Marrakech. Il s’agit d’allégations sans fondements note-t-on auprès de la municipalité. A ce jour, plus de 150 dossiers signés attendent toujours que leurs titulaires viennent les récupérer. La toute dernière commission ad hoc a entériné 29 dossiers.

Les Assises internationales du tourisme pour  le 31 mars 2006
Les Assises internationales du Tourisme se dérouleront le jour de l’équinoxe du printemps. Plus d’un millier de personnes sont attendues à cette manifestation, la sixième du genre. En prévision de l’événément, la Capitale du Détroit s’est engagée dans un chassé-croisé contre la montre, histoire de se mettre à niveau.

Nouvelle stratégie de l’Office du tourisme pour le golf
En collaboration avec les intervenants du domaine du Golf touristique regroupés dans le «Club Produit Golf», l’ONMT  élabore une nouvelle stratégie pour la promotion du golf  touristique au Maroc. Les grands axes de cette stratégie seront dévoilés la semaine prochaine.

Sogatour reprend Maroc Tourist
La filiale du groupe CDG pour l’hôtellerie, Sogatour, est le nouveau mandataire de la gestion de Maroc Tourist. Cette entité, très active au lendemain de la naissance du tourisme au Maroc, dispose comme  patrimoine du Restinga Smir, un resort de 30 hectares en bordure de la Méditerranée avec un village touristique, un restaurant et l’hôtel Karabo. A noter que le Club Med situé à côté du complexe n’en  fait plus partie. Des travaux importants ont été engagés immédiatement dans cette station à laquelle Sami Sahraoui et son équipe veulent rendre l’âme d’antan. En effet, Restinga était un site précurseur en 1960 , la toute première station balnéaire du Maroc, une grande école qui a formé la fine fleur des capitaines de l’industrie marocaine du tourisme. A noter que la Sogatour est aussi désignée par la CDG comme assistant maître d’ouvrage pour la construction d’un hôtel 4 étoiles de 120 chambres et qui s’appellera  le Ristinga Garden. L’établissement sera doté d’une salle de conférences de 400 places, d’un  fitness et d’une piscine couverte et sera orienté vers l’incentive et les congrès. La Sogatour est également assistant et maître d’ouvrage pour la reconfiguration de l’actuel Karabo qui sera transformé en hôtel thalasso avec le nom de Karabo Spa Suites Tower. Le futur ensemble disposera d’une capacité de 50 bungalows et 20 suites et d’un restaurant panoramique.  De même, le Holydays Club de M’diq, legs de la BNDE, fait partie aussi des projets confiés à Sogatour pour fin de reconfiguration. La maîtrise d’ouvrage déléguée a été confiée à la CGI, l’autre filiale de la CDG.

Le Maroc reste en tête des destinations moyen-courrier
Le Maroc reste en tête des destinations moyen-courrier, aux côtés de la Tunisie et de l’Egypte, avec de belles progressions, selon l’Association des tours-opérateurs français (CETO). Le moyen-courrier a augmenté de 11,6% en volume et 14% en chiffre d’affaires, signale jeudi la CETO dans une conférence de presse consacrée à la présentation du baromètre annuel de l’activité de ses adhérents. La République dominicaine, les Antilles françaises et les Etats-Unis demeurent, pour leur part, en tête du long-courrier mais avec des baisses pour les deux premiers, ajoute l’Association pour qui, le long-courrier a connu une légère baisse de 0,9% en volume. Par ailleurs, les voyagistes français s’attendent à une mauvaise saison touristique en 2006 au vu d’un très net recul des réservations en octobre par rapport à 2004.

Assemblée générale extraordinaire de Risma
Risma convoque ses actionnaires en Assemblée générale extraordinaire le 16 janvier prochain, pour statuer sur des projets de résolutions portant notamment sur l’ absorption des ses pertes sociales par réduction de capital, l’augmentation de capital par levée d’options de souscription, et l’introduction en bourse de RISMA.

Guerre des sigles à Casablanca
Durant la semaine dernière, une petite réunion de professionnels casablancais réunis à propos du CRT (Conseil Régional du Tourisme) et du FRT (Fédération Régionale du Tourisme) a pris les allures d’une querelle digne de Byzance. Beaucoup d’heures perdues sans déclaration finale. Rappelons que la Fédération du tourisme appuye la création des FRT. Une injonction en ce sens a été même adressée au CRT d’Agadir. Sans succès.

Haj 2005 : pré-bilan de la phase aller
La phase aller de l’Opération Haj 2005 a débuté le 14 décembre 2005 et se terminera le 4 janvier 2006. Royal Air Maroc offre une capacité de 18180 sièges permettant aux pèlerins d’effectuer des vols directs à destination de Jeddah au départ des principales villes du Royaume selon la répartition suivante : Lors de cette phase aller, la Compagnie Nationale assurera près de 60 vols (41 à destination de Jeddah et 19 à destination de Médine) à bord de 3 types d’appareil. Pour le confort des pèlerins, une aérogare spéciale à  Nouasser a été mise en place.

CRT : la région Souss-Massa-Draâ sort du lot
Alors qu’à Casablanca, la bataille pour le fauteuil de la présidence des CRT est relancée, cette ville ne dispose toujours pas d’un budget. Les élus locaux bloquent tout jusqu’à nouvel ordre. A Rabat, le Conseil régional a obtenu difficilement une dotation de 600.000 dirhams qui doit être mise à profit pour le PDR, la signalisation des routes, l’animation… Par contre situation plus confortable à Agadir où le budget est exécédentaire, grâce à l’implication effective de la Région et de la municipalité dans la promotion de la destination.

Bilan du Forum Sport et Tourisme
L’Association des agences de voyages de Casablanca (AVC) a organisé le jeudi 15 décembre le 1er Forum Sport et Tourisme, sous le patronage du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et le parrainage du Conseil national olympique marocain. Cette première édition témoigne de la convergence des plus puissantes forces, sport et tourisme, particulièrement caractéristiques du processus de mondialisation et du rapprochement des nations, tel que souligné par Omar Bennani, directeur des aménagements et des investissements au Ministère du Tourisme.
Pour accompagner cette initiative, de fortes recommandations ont mis l’accent sur la nécessité de développer une collaboration officielle entre les organismes sportifs et touristiques associés à une forte implication politique et une volonté ferme des médias pour favoriser les échanges de connaissances et d’expériences. 
 
KTI explique les raisons de son retrait du programme tourisme national
La direction de l’agence KTI a expliqué à ALM les raisons qui l’ont poussée à se retirer de l’opération Tourisme intérieur. «Nous étions classés deuxième lors de la visite que nous a rendue la commission. Nous nous sommes retirés pour un besoin d’indépendance», indique-t-on.
«Cette décision est motivée par la vision nationale dont s’inspire KTI voyages qui base sa stratégie sur une prise en charge autonome, et un developpement qui lui est propre tant sur le plan national que sur le plan international».
L’agence dit ne pas avoir souhaité bénéficier de l’apport financier du ministère du Tourisme au niveau de son budget marketing. Toutefois, la société s’inscrit dans une dynamique nouvelle au niveau du tourisme national, de par l’élaboration d’un plan marketing qui cible des objectifs nombreux et de messages clairs et cohérents destinés à susciter l’intérêt du touriste marocain.
Dans ce sens, “notre stratégie triennale se base sur un échéancier, prévoyant un budget conséquent, afin de répondre à cette ambition de permettre aux citoyens et aux touristes marocains d’accéder à des vacances quels que soient leurs moyens”.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *