Coulisses : Terminal ”B” à l’aéroport de Marrakech en janvier

Terminal ”B” à l’aéroport de Marrakech en janvier
L’inauguration d’un terminal ”B” pour la compagnie ”Atlas Blue” aura lieu à Marrakech en janvier 2005. La nouvelle compagnie fêtera fin octobre le lancement industriel lors de son premier vol inaugural.

L’aéroport de Casablanca double sa capacité
Construit pour une capacité maximale de 4 millions de passagers par an, l’aéroport Mohammed V de Casablanca a entrepris en début de semaine dernière, des travaux d’extension sur plusieurs niveaux. Objectif : porter la capacité à 8 millions de passagers et, avec la mise en opération de la deuxième piste (au stade de finition), porter la plateforme de la catégorie 2 à la catégorie 3.

A propos d’hôtels dans la Technopole
La course est toujours ouverte pour la construction d’établissements hôteliers dans les parages de l’aéroport Mohammed V. Pressenti fortement l’année dernière, l’enseigne Hilton traîne des pieds depuis. Il est vrai que les grandes chaînes hôtelières préfèrent limiter leurs investissements dans la gestion plutôt que dans le béton.

Le CRT de Tanger en mal d’argent
Le conseil régional du tourisme de Tanger n’a reçu comme budget au titre de l’année 2004 que 300 000 dirhams, contribution totale de l’ONMT. D’où certainement le nombre d’actions limitées engagées par cette instance depuis sa création.

Marrakech consacre 200.000 DH au Top Résa
Le CRT de Marrakech s’est mobilisé fortement pour le rendez-vous de Deauville. Un budget de 200 000 dirhams sera consacré à l’événement. La moitié de cette somme ira à l’achat d’articles et cadeaux.

Workshop à Barcelone
Une réunion avec les hommes d’affaires et les promoteurs était prévue entre Tangérois et Catalans à Barcelone dans la première semaine d’octobre. La rencontre a été élargie aux opérateurs des autres villes du Maroc.

Journée mondiale du tourisme
Peu de manifestations enregistrées au Maroc à l’occasion de la Journée mondiale du tourisme le 27 septembre dernier. L’on notera quand même une initiative des guides d’Agadir, qui se sont engagés dans une distribution de fleurs et de gadgets aux touristes arrivants et partants à l’aéroport de la ville.

Deuxième édition des Assises nationales du tourisme
La Fédération du tourisme tient ses assises le 27 novembre prochain en présence des représentants de toute la profession. A l’occasion, il sera dressé un bilan des réalisations du contrat-programme, l’état des chantiers en retard. La première édition de ces assises avait eu lieu à Rabat le 15 octobre 2003.

Une agence de voyages au-dessus de la loi
Une agence de voyages casablancaise, sise à l’Avenue Mohammed VI, vient de faire subir un traitement de choc à une famille marocaine, résidant à Marrakech. Sans doute pour leur ôter toute envie de voyager à l’étranger, ou (c’est chacun selon son opinion) pour les pousser à découvrir leur pays.
Ayant payé rubis sur l’ongle une formule alléchante de vacances en Egypte, la famille Charkaoui s’est rendue effectivement au pays des Pharaons. Mais une fois sur place, le calvaire commence. Les hôtels et les circuits ne correspondent pas à la formule annoncée. Ce qui devait être un voyage d’agrément se transforme en cauchemar. Exemple, entre Charm Al Sheikh et le Caire, le couple qu’accompagnaient deux enfants en bas âge devait prendre la route à neuf heures du matin. Jusqu’à cinq heures de l’après-midi, il n’en fut rien. Il a fallu que la police touristique s’en mêle pour qu’enfin, l’agence receptive égyptienne se manifeste. Un bus dans un état lamentable sera dépêché en toute hâte et ce n’est qu’à cinq heures du matin, que les infortunés clients arrivent au Caire. Ils n’étaient pas au bout du calvaire puisque, au lieu du cinq étoiles promis, ils se retrouvent dans un établissement deux étoiles, encore en construction et qui, d’après le père de famille, serait un hôtel de passe. L’agence en question continue d’envoyer des personnes en Egypte, indifférentes aux différentes sommations et à une lettre envoyée depuis le ministère du Tourisme. Affaire à suivre.

Christian Le Prince Monfort prend les rênes du Hyatt Regency
Nommé directeur général de l’hôtel Hyatt Regency, Christian Le Prince Monfort s’est barricadé dans le silence. L’intéressé ne serait joignable que via des agences. Des protocoles dont se passait si bien Jean Pierre Mercadier, aujourd’hui patron de l’hôtel Hyatt Regency Charles de Gaulle à Paris.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *