Coup de pouce à l’agro-industrie de Beni Mellal-Khénifra

Coup de pouce à l’agro-industrie de Beni Mellal-Khénifra

Une journée de promotion à l’initiative du ministère de l’agriculture

La synergie créée entre le secteur de l’agriculture et de l’industrie, à travers le Fonds de développement agricole (FDA) et le Fonds de développement industriel (FDI), porte ses fruits. 194 projets agro-industriels ont été déposés, d’un investissement de 5,1 MMDH permettant la création de plus de 25.000 emplois. Ces chiffres couvrent 53% de l’objectif 2021 en termes de projets, 43% en termes d’investissements et 65% en termes de créations d’emplois.

Ces indicateurs ont été dévoilés lors de l’ouverture, mardi 3 décembre, de la journée de promotion de l’investissement dans les industries agroalimentaires dans la région de Béni Mellal-Khénifra, sous la présidence de Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et Moulay Hafid Elalamy ministre de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique.

Cette rencontre a pour objectif de présenter les potentialités de la région et son offre en matière d’infrastructures, de financement et d’appui de l’État pour accompagner les investisseurs en industries agroalimentaires. En effet, Béni Mellal-Khénifra a une vocation agricole de premier ordre. Un positionnement que lui confère son agriculture variée. Le Tadla, qui compte parmi les principaux bassins de production, a bénéficié de la mise en place d’une agropole. Un projet qui permettra de drainer des investissements de près de 3 MMDH et de créer près de 15.000 emplois directs et indirects. Rappelons que la mise en place des agropoles au niveau des principaux bassins de production agricole relève des actions conjointes des deux départements ministériels. Ces agropoles, qui abritent des Qualipoles installées par le ministère de l’agriculture, constituent des plateformes intégrées offrant aux investisseurs des terrains aménagés pour l’installation de projets d’investissement.

Les deux départements ministériels en concertation avec les professionnels ont également mis en place une stratégie de développement des industries agroalimentaires qui s’est soldée par la signature d’un contrat programme en avril 2017, visant le développement de chaînes de valeur intégrées et compétitives avec un investissement global de 12 MMDH dont 8 MMDH à travers la contribution des opérateurs privés et 4 MM DH à travers la contribution des départements de l’agriculture (2,8 MMDH) et de l’industrie (1,2 MMDH). L’objectif étant de créer à l’horizon 2021, 42 MMDH de chiffre d’affaires annuel additionnel, 12,5 MMDH de chiffre d’affaires annuel additionnel à l’export, 13 MMDH de valeur ajoutée annuelle additionnelle et plus de 38.000 emplois permanents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *