Coup de projecteur sur les dattes marocaines

Coup de  projecteur  sur les dattes marocaines

Manifestation phare de la région, le Salon international des dattes (Sidattes) d’Erfoud n’est plus à présenter. Le coup d’envoi de la 5ème édition a été donné jeudi, ses activités se prolongeront jusqu’au 2 novembre. Avec comme objectif d’accompagner et de soutenir l’essor et le développement du secteur phoenicicole au Maroc, le Sidattes est organisé par l’Association du Salon sous l’égide du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime.

Vitrine de la diversité et de la richesse oasienne aussi bien nationale qu’internationale, le Sidattes accueille cette année plus de 190 exposants venus du Maroc et d’autres pays producteurs de dattes.

Cette édition se distingue par plus d’ouverture sur l’international, le nombre de pays étrangers participant au Salon ayant augmenté de près de 25% par rapport à l’édition précédente. Les travaux du Salon international des dattes s’articuleront cette année autour du thème de la gestion de l’eau. Une question vitale pour un secteur où la raréfaction de l’eau, la salinité, l’ensablement et la rudesse du climat sont des défis majeurs.

Ainsi, le programme du salon prévoit une journée scientifique où des experts débattront de questions telles que l’état des ressources hydriques dans les zones oasiennes marocaines, la valorisation de l’eau destinée à l’irrigation ou encore l’utilisation des eaux non conventionnelles (eaux usées traitées, eaux salines et saumâtres) comme solution pour parer à la raréfaction des ressources hydriques naturelles.

Sur une superficie de 40.000 m², dont 9.000 m² aménagés en stand,  cette 5ème édition du Sidattes se fixe comme objectif de dépasser la barre des 60.000 visiteurs. Des produits du terroir au machinisme agricole, en passant par l’agrofourniture ou encore Rahba T’mar où visiteurs et grands acheteurs peuvent s’approvisionner en dattes marocaines, les divers pôles composant le Salon représentent l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur.

En plus de l’exposition, plusieurs activités seront organisées en marge du Sidattes. Des circuits touristiques, des ateliers de démonstration, des concours et des espaces de dégustation des différentes variétés de dattes et de produits dattiers devront faire le bonheur des invités d’Erfoud. Le choix d’organisation d’un Salon dédié à la filière phoenicicole au Maroc est loin d’être fortuit. Avec 100.000 tonnes de dattes produites annuellement, le Royaume est le 8ème plus grand producteur mondial. Le secteur est également l’un des piliers du tissu agricole national, notamment dans les régions de l’Oriental, Souss-Massa-Drâa, Guelmim-Smara et Meknès-Tafilalet.

Il contribue à hauteur de 20 à 60% au revenu agricole de plus de 1,4 million d’habitants issus et vivant dans des zones présahariennes. La palmeraie marocaine renferme plus de 460 variétés de dattes, se distinguant ainsi au niveau mondial par sa diversité. Les 500.000 hectares de palmiers dattiers cultivés sont répartis entre 35% de variétés dites «nobles», faisant partie du patrimoine national telles que le Mejhoul, Jihel, Boufeggous ou encore Bouskri, et 45% des 453 autres variétés originaires de diverses régions du monde.

En termes de commercialisation, la production de dattes est destinée en majeure partie au marché national. Globalement, environ 50% de la production est mise sur le marché, 30% des dattes produites sont destinées à l’autoconsommation tandis que 20% servent à alimenter le bétail, l’utilisation de modes traditionnels de conservation engendrant d’importantes pertes en termes de qualité et de quantité.

Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime

Toutes les variétés de dattes exposées au niveau des stands du Sidattes 2014 sont d’une qualité supérieure et ce, grâce aux efforts déployés par les agriculteurs et les professionnels du secteur phoenicicole pour améliorer tant le rendement que la qualité du produit, s’est félicité Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime. «En dépit d’une baisse cette année de la production des dattes, qui a atteint à peine 30.000 tonnes, contre une moyenne annuelle de 65.000 tonnes, le produit est d’une qualité supérieure», a déclaré à la presse le ministre, en marge de l’ouverture du Sidattes 2014.
Pour M. Akhannouch, l’organisation de ce Salon est de nature à instaurer un espace de rencontres et d’échanges entre les différents opérateurs phoenicicoles afin de s’informer, partager et apprécier les progrès techniques et technologiques en matière de production et de valorisation des dattes.
Pour lui, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette 5ème édition s’inscrit dans la lignée des quatre précédentes qui s’assignent pour principal objectif d’accompagner et de porter plus haut l’essor et le développement du secteur phoénicicole.

Lahcen Haddad, ministre du tourisme

Le Sidattes 2014 est une manifestation professionnelle de nature à promouvoir le tourisme oasien à l’échelle nationale et internationale, a affirmé Lahcen Haddad, ministre du tourisme. «Cette manifestation donnera une nouvelle impulsion au développement économique de la région de Tafilalet, en étant une plate-forme d’échange d’expériences aux niveaux national et international», a déclaré à la presse M. Haddad, en marge de l’ouverture du Sidattes 2014. «Cette région se caractérise par son attractivité pour les touristes nationaux et internationaux, eu égard à ses grandes potentialités, en termes d’écotourisme, de dunes et d’oasis», a précisé le ministre citant à cet égard la vallée de Ziz, les dunes de Merzouga, les Erg de Chebbi, ainsi que le potentiel culturel du Tafilalet marqué par sa diversité.

Dans le même sillage, le ministre a appelé au développement des oasis, un système écologique riche, relevant le rôle de son département dans la promotion de la région. De plus, le ministre n’a pas manqué de souligner que cette 5ème édition du Sidattes place l’eau au cœur de ses préoccupations, source qui est aussi vitale pour le secteur que pour l’organisation sociale des communautés traditionnelles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *