CPM : Des résultats historiques

CPM : Des résultats historiques

Le Groupe Banques populaires a réalisé, durant l’année 2004, un bilan positif, marqué par une forte progression. C’est ce qu’a fait savoir Noureddine Omary, président du Comité directeur du Crédit populaire du Maroc et PDG de la BCP, lors d’une conférence de presse, tenue à Casablanca le lundi 28 mars 2005.
Noureddine Omary a déclaré que le total bilan du CPM en 2004 s’est établi à 103.175 millions de dirhams, soit un accroissement de +8.5 % par rapport à 2003.
Les ressources globales du Groupe ont progressé de +8.1 % par rapport à 2003, pour atteindre 88.688 millions de DH, améliorant ainsi sa part de marché qui s’établit à 30,15% à fin 2004.
Côté emplois, ces derniers ont atteint 89.082 de DH contre 81.883 millions en 2003, soit une progression de 8,8%.
Au plan des résultats, le Produit net bancaire (PNB) a affiché une progression de +14,1% pour se situer à 5,122 millions de DH à fin 2004. Sur ce point, M. Omary a fait remarquer que ce taux de PNB est le plus important du secteur.
S’agissant du coefficient d’exploitation, il s’est amélioré de 4,7 points passant de 50% en 2003 à 45,3% en 2004. Cette amélioration, a indiqué Noureddine Omary, est le fruit de la bonne tenue du PNB, ainsi que la maîtrise des frais de fonctionnement et l’amélioration de la productivité.
Ces performances ont permis une nette percée du Résultat Net du Groupe, qui a atteint 1.165 millions de DH à fin 2004, contre 765 millions en 2003, en progression de +52,3 %.
Le président a qualifié ce résultat d’historique pour le secteur bancaire. Il a ajouté que le CPM confirme ainsi sa place de leader sur le marché bancaire national aussi bien pour les ressources que pour les emplois.
Ce résultat, selon Noureddine Omary, a été atteint avec la constitution de dotations aux provisions pour créances en souffrance de 842 millions de DH et d’une provision pour risques généraux de 200 millions de DH, alors que les reprises de provisions ont atteint 470 millions de DH, en progression de plus de 55%.
Quant aux fonds propres du Groupe, ils se sont élevés à 10.079 millions de DH, en accroissement de 14,1% par rapport à 2003, garantissant ainsi la solidité financière du Groupe et lui conférant de larges capacités de développement. Le CPM affiche ainsi les plus importants ratios prétentaine du secteur, avec un ratio minimum de solvabilité de 21,9%, un coefficient maximum de division des risques de l’ordre de 1,75 milliard de DH et une très grande liquidité de ses actifs. Sur le plan commercial, l’exercice 2004 a permis l’ouverture de 27 nouvelles agences, portant le nombre total de points de vente à 485, gérant près de 2,3 millions de clients, soit le premier réseau bancaire du Royaume.
Pour la BCP, l’activité de l’intermédiation a enregistré une progression de +6,7% pour les dépôts de la clientèle, qui se sont élevés à 3.014 millions de DH à fin 2004, et un accroissement de +17,6% pour les crédits à l’économie (4.591 millions de DH à fin  2004), consentis presque exclusivement aux grandes entreprises et aux institutionnels.
Enfin, Noureddine Omary a fait savoir que le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale de la distribution d’un dividende de 28 Dh l’action contre 20 Dh en 2003, soit une progression de 40%. Cette proposition a été agréée par le comité directeur du CPM qui a accepté, également, la proposition de rémunération des parts sociales des Banques populaires régionales au taux de 6,5% pour un nominal de 100 DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *