Création de plus de 28.000 entreprises au premier trimestre 2019

Création de plus de 28.000 entreprises  au premier trimestre 2019

Un élan soutenu de nouvelles immatriculations au registre de commerce observé par l’Ompic

Le commerce reste le secteur le plus prisé, captant ainsi 44,3% des créations. Le BTP et activités immobilières arrive en deuxième position avec une part de 16,4% devançant de peu les services divers (16,22%).

Elles sont 28.273 entreprises à avoir été créées durant le premier trimestre de l’année. Ces créations s’inscrivent en hausse par rapport à la même période de l’année. On relève dans ce sens un additionnel de 3.393 nouvelles créations par rapport au premier trimestre 2018. C’est ce que l’on peut déduire du tableau de bord général de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (Ompic). Le tableau brossé à fin mars démontre un élan soutenu de nouvelles immatriculations au registre de commerce.

Le nombre des entreprises «personnes morales» ayant vu le jour depuis le début de l’année s’élève à 14.670 entités au moment où les créations relatives aux entreprises «personnes physiques» ont atteint sur les trois premiers mois de l’année les 13.603 sociétés. Ces créations, toutes catégories d’entreprises confondues, ont eu lieu essentiellement sur l’axe Casablanca-Settat.

La région a connu la naissance de 6.233 entités, suivie de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 5.948 entreprises et Rabat-Salé-Kénitra avec 3.166 entreprises. Les créations dans la région de l’Oriental ont porté sur 2.584 nouvelles entreprises, contre 2.182 à Fès-Meknès et 1.663 à Souss-Massa. Laâyoune-Sakia El Hamra continue pour sa part d’absorber l’essentiel des créations au niveau des provinces du Sud.

On note dans ce sens l’immatriculation de 1.456 entités contre 497 à Guelmim-Oued Noun et 473 à Dakhla-Oued Eddahab. Par ailleurs, pas de changement à signaler concernant la configuration sectorielle des nouvelles entités. Le commerce reste le secteur le plus prisé, captant ainsi 44,3% des créations. Le BTP et activités immobilières arrive en deuxième position avec une part de 16,4% devançant de peu les services divers (16,22%).

De même, 7,75% des nouvelles entreprises ont choisi d’opérer dans les transports. 6,4% autres ont opté pour les industries et 4,78% se sont activées dans l’hôtellerie et restaurant. Le secteur des nouvelles technologies (TIC) n’intéresse que 1,57% des nouvelles entreprises. Il est à noter que 55,9% des nouvelles entités sont des sociétés à responsabilité limitée à associé unique (SARL).

S’agissant des radiations, l’analyse établie par l’Ompic  fait ressortir que 2.168 entreprises sont entrées en phase de dissolution dont 532 entreprises à fin mars. En ce qui concerne les radiations, l’Ompic recense 1.982 entités. 40,1% des radiations ont eu lieu à Casablanca-Settat, contre 13,7% à Marrakech-Safi et 13,2% à Rabat-Salé-Kénitra. De même, 9,1% des radiations ont été effectuées au niveau de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. L’Oriental abrite pour sa part 4,9% des entreprises radiées, contre 4,8% au Souss-Massa, 2,7% à Beni Mellal-Khénifra et 1,7% au Drâa-Tafilalet. Notons que 33,5% des entreprises radiées tout au long du premier trimestre opèrent dans le commerce, au moment où 21,7% autres dans le BTP et activités immobilières. La répartition par tranche d’âge de radiations démontre que 30,1% des entreprises concernées ont une durée de vie de 2 à 5 ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *