Création d’entreprises : Plus de 42% à Kénitra

Le Centre Régional d’Investissement (CRI) de la Région Gharb-Chrarda-Béni Hssen a enregistré la création de 173 entreprises, Pendant les mois de Janvier et Février 2005, soit une hausse de 42% par rapport aux deux premiers mois de l’année précédente.
Ces entreprises totalisent un montant d’investissement de 42.15 million de dirhams et génèrent 717 Emplois. Selon le communiqué du CRI, le délai de création d’une entreprise au sein de ce guichet est de moins de huit heures pour une personne physique et de moins de 16 heures pour une personne morale. « Le certificat négatif y est délivré séance tenante. Cette performance est dû à la mise en place d’une procédure simplifiée, la centralisation des services concernés par la création d’entreprise au sein de ce guichet,la prise en charge des formalités relatives à la publication au bulletin officiel et la légalisation des différentes pièces au sein de ce guichet », est-il précisé par le communiqué. La mise en place d’une fiche suiveuse au niveau de ce guichet permet de chronométrer la durée de traitement des dossiers de création d’une entreprise.
Par secteur d’activité, les entreprises créées montrent la prédominance du secteur des services 64%. Par ailleurs, le nombre de certificats négatifs délivrés en 2004 par le CRI et la délégation de commerce et de l’industrie de Kénitra montre une augmentation de 85% par rapport au nombre des certificats délivrés par cette délégation en 2001 une année avant la création du CRI. Le nombre de certificats négatifs délivrés par le CRI par rapport au nombre total de certificats délivrés au niveau régional a connu une progression en passant de 4% en 2002 à 54%en 2003 et à 62% en 2004.
De même le taux des certificats de patentes délivrés par le CRI est passé de 20% en 2003 à 48% en 2004.Cette évolution montre que les patentables qui ne se limitent pas à la déclaration au rôle de la patente et optent à l’immatriculation au registre de commerce et à l’affiliation à la CNSS, font recours de plus en plus aux services du CRI. Concernant le registre de commerce, ce taux de pénétration est passé de 3% en 2002, à 45% en 2003 et à 49% en 2004 dans le territoire relevant du tribunal de 1ère instance de Kénitra.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *