Crédit à la consommation : La dette des ménages s’élève à 41,26 milliards Dh au 1er semestre

Le besoin en consommation des Marocains ne cesse de croître. Les crédits restent le principal recours pour satisfaire cette envie. Au cours des six premiers mois de l’année, les ménages marocains se sont endettés de près de 41,26 milliards de dirhams. Selon l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF), cet encours est en hausse de 3,3% par rapport au premier semestre de l’année 2010. Par activité, les prêts personnels arrivent en tête avec une variation annuelle positive de 7,5 et une valeur de 27,72 milliards de dirhams à fin 2011 contre 25,78 milliards enregistrés durant la même période de l’année précédente. Toutefois, l’encours des crédits destinés à l’équipement domestique et autres a nettement fléchi. Ce segment a accusé d’une baisse de 31,8% pour s’établir à 535 millions de dirhams à fin juin 2011 contre 785 millions de dirhams observés au premier semestre 2010. S’inscrivant dans la même tendance, le crédit revolving chute de 10,3, soit un encours de 557 millions de dirhams contre 620 millions de dirhams arrêtés à fin juin 2010. Les crédits auto ont pour leur part fléchi. Se référant aux dernières statistiques de l’ APSF, leur encours est de 12,45 milliards de dirhams à fin juin 2011 contre 12,77 milliards de dirhams enregistré au titre du premier semestre de l’année précédente, soit une baisse de 2,5%. Par ailleurs, les crédits bail maintiennent leur rythme de croissance. La tendance générale fusionnant les crédit-bail mobilier et immobilier montre une évolution de 1,9% pour l’ensemble de ces activités. L’encours global des crédit-bail mobilier et crédit-bail immobilier est estimé, à fin juin 2011, à 6,92 milliards de dirhams contre 6,79 milliards enregistrés une année auparavant. Par segment, la production du crédit-bail immobilier au titre du premier semestre 2011 s’est relativement améliorée. Selon l’APSF, cette hausse est évaluée à 5,1% pour un encours de 1,22 milliard de dirhams contre 1,16 milliard de dirhams relevé durant le premier semestre 2010. De même, les crédits bail dédiés aux mobiliers se sont légèrement accrus marquant une progression de 1,3 avec une production finale de 5,7 milliards de dirhams contrairement au premier semestre 2010 qui a enregistré un total de 5,63 milliards de dirhams. Par encours comptables, les deux activités du crédit-bail ont généré conjointement un total de 37,70 milliards de dirhams à fin juin 2011 contre 35,19 milliards de dirhams recensés précédemment. Cette augmentation affiche une évolution de 7,1%. En se focalisant sur les dernières statistiques de l’APSF, la valeur comptable nette du crédit-bail immobilier, à fin juin 2011, est de 11,43 milliards de dirhams en évolution de 8,9% par rapport au même semestre de l’année précédente. En revanche, celle relative au crédit-bail mobilier a grimpé de 6,4% pour s’établir à 26,27 milliards de dirhams contre 24,69 milliards de dirhams enregistrés à fin juin 2010.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *