Crédit à l’économie: Attijariwafa bank premier bailleur de fonds

Crédit à l’économie: Attijariwafa bank premier bailleur  de fonds

Le Groupe Attijariwafa bank reste solide, en dépit d’une conjoncture peu porteuse. C’est, en somme, ce qu’a annoncé Mohamed El Kettani, président-directeur général du Groupe Attijariwafa bank, lors d’une conférence de presse tenue hier, lundi 14 septembre à Casablanca, pour annoncer les résultats financiers du géant banquier au titre du premier semestre 2015.
C’est ainsi que le groupe a gardé sa position de premier collecteur de l’épargne dans le pays avec 374,4 milliards de dirhams d’épargne totale collectée à fin juin 2015. «L’épargne ressort en accroissement de 28,3 milliards de dirhams par rapport à juin 2014 marquant donc une évolution de 8,2% avec une répartition géographique équilibrée et des natures diversifiées en fonction des besoins et objectifs des clients», a expliqué M. El Kettani.

Pareillement, le Groupe Attijariwafa bank reste en pole position en matière de financement de l’économie. «Nous totalisons, au 31 juin 2015, 254,4 milliards de dirhams de crédits totaux distribués, en recul de 2 milliards de dirhams comparativement à fin juin 2014, soit une petite baisse de 0,8% d’un semestre à l’autre. Aussi, les principaux contributeurs aux crédits consolidés sont le Maroc avec 79% des crédits accordés, la Tunisie avec 8% des financements et l’Afrique subsaharienne qui accapare 12%», a souligné M. El Kettani.

S’agissant du développement du réseau bancaire, Attijariwafa bank se veut un acteur de premier plan au service de la bancarisation. «Nous avons poursuivi le développement de notre réseau de distribution qui a pu atteindre 3.376 agences pour se positionner comme le réseau le plus dense en Afrique avec 111 nouvelles agences par rapport au premier semestre 2014. Au Maroc, ce réseau a atteint 2.674 agences à fin juin 2015, en augmentation de 79 agences, représentant, de ce fait, le réseau le plus dense du Royaume. Ces efforts de développement ont porté leurs fruits avec 243.365 nouveaux clients bancaires au Maroc au premier semestre 2015 et le placement de 291.373 nouvelles cartes bancaires au 31 juin, participant à la modernisation des paiements au Maroc», a expliqué M. El Kettani.

Sur le volet engagement citoyen, le Groupe Attijariwafa bank poursuit ses efforts de soutien à l’éducation, à l’art et à la culture. «Nous sommes un acteur engagé au service du développement économique et social au Maroc, son intégration régionale et de son rayonnement à l’international. C’est ainsi que nous nous sommes donné pour mission de contribuer au développement de l’accès à l’éducation du préscolaire au supérieur et l’encouragement de l’excellence. De même, nous contribuons à permettre l’accès à l’art et la culture au plus grand nombre et la promotion des artistes et la valorisation du patrimoine culturel», a précisé M. El Kettani.

Et de poursuivre : «Dans le même sillage, nous contribuons aux débats d’idées à travers l’organisation de nombreuses conférences, d’ailleurs la prochaine aura lieu début octobre, et le soutien à des manifestations d’envergure nationale et internationale, à la promotion de la production intellectuelle à travers le soutien à l’édition et aux chaires universitaires et enfin nous encourageons les initiatives de la société civile à travers le soutien et le partenariat avec des acteurs associatifs reconnus».

Par ailleurs, au niveau des résultats financiers, le Groupe Attijariwafa bank a eu droit à un semestre sous le signe de la résilience (nous vous en avions donné un aperçu dans nos précédentes éditions). «En gros, que ce soit en termes d’activité ou de résultats, le Groupe a réalisé des performances notables. Ces performances ont défié le contexte de ralentissement des demandes de crédits, de durcissement des réglementations bancaires et de hausse de la contentialité des secteurs bancaires en Afrique», a relevé M. El Kettani.

Enfin, en matière de perspectives, «le Groupe entame les quatre derniers mois de l’exercice 2015 dans une posture optimiste et volontariste», a-t-il relevé M. El Kettani. Ainsi, le Groupe cherche à multiplier les mesures de stimulation de la demande de crédit des particuliers et des entreprises et plus particulièrement les PME et TPE, tout en restant vigilant en matière de suivi et de couverture des risques, tant au Maroc que dans le reste des pays de présence.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *