Crédit à l’équipement: Plus de 35 milliards DH de prêts pour la branche «Electricité, gaz et eau»

Crédit à l’équipement: Plus de 35 milliards DH de prêts pour la branche «Electricité, gaz et eau»

Le concours des crédits destinés au secteur tertiaire a connu une hausse par rapport aux prêts de l’année 2015. Ces crédits se sont consolidés de 9,3 MMDH atteignant ainsi 71,52 MMDH.

Le concours des crédits à l’équipement a dépassé à fin décembre 2016 les 158 milliards de dirhams au moment où l’encours global des crédits bancaires a atteint pour la même période les 817,71 milliards de dirhams. En 2016, le secteur secondaire s’est vu octroyer plus de crédits à l’équipement que les autres branches d’activité. Bank Al-Maghrib relève dans son dernier bulletin trimestriel des prêts de l’ordre de 74,56 milliards de dirhams, en hausse de 7 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée. Une grande partie de ces prêts a servi au financement des activités relatives à l’électricité, le gaz et l’eau.  Le concours de cette branche d’activité s’est élevé à fin décembre 2016 à 35,33 milliards de dirhams contre 33,51 milliards de dirhams une année auparavant. Les industriels de transformation ont vu leurs crédits à l’équipement relativement grimper passant de 19,20 milliards de dirhams à 19,60 milliards de dirhams fin 2016.

Cet encours est constitué de 7,47 milliards de dirhams de crédits accordés aux «industries alimentaires et tabac», de 5,207 milliards de dirhams de crédits alloués aux «industries métallurgiques, mécaniques et électroniques», de 3,71 milliards de dirhams de prêts pour les «industries manufacturières» et de 2,64 milliards de dirhams de crédits destinés aux «industries chimiques et parachimiques». Les textiliens n’ont contracté que 563 millions de dirhams de crédits à fin décembre. Un encours en baisse par rapport à celui alloué en décembre 2015 et qui se chiffrait à 935 millions de dirhams.  En outre, les crédits alloués aux industries extractives se sont chiffrés à 10,49 milliards de dirhams contre 7,71 milliards de dirhams une année auparavant. Le secteur du BTP a vu pour sa part ses crédits passer de 7,03 milliards de dirhams en décembre 2015 pour atteindre les 9,05 milliards de dirhams en décembre 2016. 

Par ailleurs, le concours des crédits destinés au secteur tertiaire a connu une hausse par rapport aux prêts de l’année 2015. Ces crédits se sont consolidés de 9,3 milliards de dirhams atteignant, à fin décembre 2016, 71,52 milliards de dirhams. Les administrations locales y ont contracté, pour ladite période, des prêts de l’ordre de 15,08 milliards de dirhams. Bank Al-Maghrib relève dans ses statistiques que 11,09 milliards de dirhams de crédits ont été contractés par les branches des transports et communications. De même, 10,92 milliards de dirhams de crédits ont été débloqués pour financer les activités commerciales, la réparation automobile et les articles domestiques. Le secteur de l’hôtellerie a vu ses prêts s’accroître en 2016. Ils se sont situés autour de 10,42 milliards de dirhams contre 9,12 milliards de dirhams une année auparavant.

Les prêts destinés au financement des activités financières se sont situés à fin 2016 autour de 7,61 milliards de dirhams, en baisse de 285 millions de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente.  Le secteur primaire a également affiché des crédits en repli par rapport à décembre 2015. Ils se sont contractés de 289 millions de dirhams basculant ainsi de 12,20 milliards de dirhams à 11,93 milliards de dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *