Crédit Agricole du Maroc: Un premier trimestre réussi

Crédit Agricole du Maroc: Un premier trimestre réussi

Le produit net bancaire du groupe a atteint 685 millions de dirhams à fin mars

Le Crédit Agricole affiche des résultats trimestriels en hausse comparés à la même période de l’année précédente. En effet, le directoire du Crédit Agricole s’est réuni le 4 juillet 2018 afin d’examiner les comptes consolidés arrêtés au 31 mars 2018 sous première application de la norme IFRS9. En termes de chiffres, le produit net bancaire du groupe a atteint 685 millions de dirhams, enregistrant ainsi une hausse de 5%.

Cette amélioration est attribuée à la hausse de la marge sur commissions et du comportement des opérations de marché. Dans le même sens, en augmentant de 163 millions de dirhams, le résultat net consolidé enregistre une amélioration de 5% au 31 mars 2018, selon la communication financière du groupe. Autre élément, le résultat net part du groupe enregistre 161 millions de dirhams en hausse de 7% comparé à la même période de l’année passée.  Pour sa part, le résultat d’exploitation est également en hausse avec 5% enregistrant à fin mars 2018, 246 millions de dirhams. Dans cette perspective, le groupe comptabilise un résultat net consolidé de 163 millions de dirhams contre 156 millions de dirhams enregistré en mars 2017, marquant ainsi une hausse de 5%. En conséquent, le résultat net part du groupe (RNPG) a enregistré une augmentation de 7% à 161 millions de dirhams.

Le Groupe Crédit Agricole au Maroc a collecté 73 milliards de dirhams de dépôts de la clientèle marquant une hausse de 8% comparé à fin mars 2017. Cette évolution a été réalisée en optimisant la structure des ressources clientèle mobilisées par la banque. En effet, la stratégie commerciale promue par la banque vise l’ouverture des comptes à vue non rémunérés (+15%) parallèlement à une stabilisation des comptes à terme. 

Au terme du premier trimestre 2018, les crédits distribués s’affichent à 72 milliards de dirhams en progression de 7% par rapport à la même période de l’année précédente. Notons que la norme IFRS9 de l’IASB (International Accounting Standards Board) remplace IAS 39. Elle est entrée en vigueur en début de l’année 2018. Cette norme inclut des dispositions sur, entre autres, la comptabilisation et l’évaluation, ou encore la dépréciation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *