Crédit bancaire : La décélération se confirme en octobre

Crédit bancaire : La décélération se confirme en octobre

Une décélération du crédit bancaire a été observée au dixième mois de l’année. Le rythme de progression est revenu à fin octobre à 1,5% contre une progression de 2,5% un mois auparavant.

L’encours s’est établi à 844,37 milliards de dirhams, en baisse de 6,97 milliards de dirhams par rapport à l’encours enregistré à fin septembre 2018 et en consolidation de 12,23 milliards de dirhams par rapport à l’encours du mois d’octobre 2017. C’est ce que l’on peut relever des dernières statistiques de Bank Al-Maghrib. La banque centrale observe par ailleurs une baisse des réserves internationales nettes. Ces dernières ont marqué un repli de 1,5% au mois d’octobre après une hausse de 0,5% le mois précédent.

Par objet économique, le mois d’octobre a été marqué par une diminution des facilités de trésorerie. Elles sont passées de 3,1 % à fin septembre à 0,2 % au mois d’octobre, soit un encours de l’ordre de 169,36 milliards de dirhams en régression de 7,34 milliards de dirhams, par rapport au mois passé et de 318 millions de dirhams en glissement annuel. «Ce repli s’explique par une accentuation de la baisse des facilités aux entreprises non financières privées de 0,1 à 2,4 %», apprend-on de Bank Al-Maghrib. S’agissant des prêts à l’équipement, leur encours est estimé à 172,08 milliards de dirhams, en amélioration de 3,4%, contre 4,1% un mois auparavant. La décélération a également concerné les crédits à l’immobilier.

Le taux de croissance de ces prêts est revenu en un mois de 3 à 2,1%, soit un encours de l’ordre de 263,17 milliards de dirhams dont 201,43 milliards de dirhams de crédits à l’habitat et 57,96 milliards de dirhams de crédits destinés aux promoteurs immobiliers. Les concours à la consommation se sont accrus de 5,8% après 5,6% en septembre, soit un encours de 53,78 milliards de dirhams à fin octobre. Par secteur institutionnel, la banque centrale indique que la progression des concours au secteur non financier a ralenti de 3,2% à 2,2%.

La croissance des prêts aux entreprises publiques a ralenti, quant à elle, de 10,4 à 5,9 %. Les concours aux entreprises privées sont revenus à leur niveau d’octobre 2017 après une hausse de 1,1% le mois précédent, et les crédits aux ménages ont vu leur taux de progression revenir de 3,8 à 3,6%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *