Crédit bancaire : Une évolution accélérée à fin septembre

Crédit bancaire : Une évolution accélérée  à fin septembre

Bank Al-Maghrib relève une progression de 2,5%

Les crédits à l’immobilier ont vu leur taux de croissance se stabiliser à 3%. L’encours est de 262,77 milliards DH dont 200,99 milliards DH de crédits à l’habitat et 59,80 milliards de dirhams de crédits alloués aux promoteurs immobiliers.

La banque centrale observe une accélération du rythme d’évolution des crédits bancaires. Les encours alloués à fin septembre affichent une progression de 2,5 % contre 2,4 % en glissement mensuel et 1,5 % en glissement trimestriel. Les crédits bancaires ont atteint au neuvième mois de l’année les 851,35 milliards de dirhams, en consolidation de 21,15 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée. C’est ce qui ressort des statistiques monétaires de Bank Al- Maghrib. La banque centrale relève dans ce sens une accélération du rythme de progression des facilités de trésorerie. Il est ainsi passé de 1,3  à 3,1% se situant ainsi autour de 176,70 milliards de dirhams. En revanche, les prêts à l’équipement ont vu leur croissance revenir à 4,1% après une progression de 7% le mois passé.

En glissement annuel, ces crédits se sont consolidés de 6,83 milliards de dirhams pour atteindre les 172,06 milliards de dirhams à fin septembre.

Les crédits à l’immobilier ont vu leur taux de croissance se stabiliser à 3%. L’encours est de 262,77 milliards de dirhams dont 200,99 milliards de dirhams de crédits à l’habitat et 59,80 milliards de dirhams de crédits alloués aux promoteurs immobiliers.

Les crédits à la consommation affichent également une stabilité à fin septembre. L’encours ressort à 53,61 milliards de dirhams, en amélioration de 5,6%, soit un encours supplémentaire de 2,82 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée.

En ce qui concerne les secteurs institutionnels, Bank Al-Maghrib observe un ralentissement du rythme des concours au secteur non financier. Leur progression a basculé de 3,5 à 3,2%. «Cette évolution est attribuable essentiellement à la décélération de 16,1  à 10,4% de la croissance des crédits aux sociétés non financières publiques», explique la banque centrale.

Par ailleurs, les prêts accordés au secteur privé ont affiché un taux d’accroissement stable à 2,4 %. Ceci se traduit par la stabilité du rythme des crédits alloués aux entreprises (1,1 %) et ceux destinés aux ménages (3,8 %).

L’analyse trimestrielle des crédits par branche d’activité fait ressortir une hausse de 7,2% des crédits alloués aux entreprises de la branche «Industries manufacturières», après avoir évolué de 5,2% le trimestre précédent.

Les crédits alloués aux entreprises BTP ont également affiché une accélération grimpant de 5,7 % après 2,6% au deuxième trimestre de l’année. Bank Al-Maghrib fait également savoir que le taux de progression des prêts au «Commerce, réparations automobiles et d’articles domestiques» est revenu de 1,5 à 0,2 %, tandis que les concours aux entreprises des branches «Electricité, gaz et eau» et «Hôtels et restaurants» ont vu respectivement leurs baisses s’accentuer de 6,6 à 7,4% et de 3,7 à 6,1%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *