Crédit consommation : L’automobile sauve la mise

Crédit consommation : L’automobile sauve la mise

L’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) livre ses statistiques au premier semestre de l’année. Les chiffres provisoires relevés à fin juin démontrent une hausse du crédit consommation. L’encours brut s’est inscrit en hausse au premier semestre. L’évolution relevée est de 5,4% par rapport au même semestre de l’année précédente. L’encours brut du crédit consommation est ainsi passé de 41,98 milliards de dirhams pour atteindre les 44,24 milliards de dirhams aux six premiers mois de l’année. Cette progression reste tirée par les crédits auto. Ces derniers ont affiché au premier semestre de l’année un encours en hausse de 14,9%, soit 20,86 milliards de dirhams à fin juin contre 18,16 l’année précédente.

En revanche, la baisse a été constatée au niveau des encours des crédits équipement domestique et autres. Selon les dernières statistiques de l’APSF, l’encours a fléchi de 8,3% au premier semestre de l’année. Il est ainsi passé de 372 millions de dirhams à 341 millions de dirhams à fin juin. Le même constat a été fait au niveau des prêts personnels. Leur encours brut a accusé une baisse de 1,7% au premier semestre perdant sur l’année 387 millions de dirhams. A cet effet, l’encours des prêts personnels est évalué au premier semestre de l’année à 22,88 milliards de dirhams contre 23,27 milliards de dirhams enregistrés au premier semestre de l’année précédente.

Par ailleurs, l’encours brut du revolving a nettement diminué. L’APSF observe au titre du premier semestre de l’année une baisse de 12,7%, soit un encours brut de l’ordre de 152 millions de dirhams, alors qu’il se situait autour de 174 millions de dirhams une année auparavant. Par ailleurs, une hausse a été observée au niveau de la production et de l’encours du crédit-bail. L’exercice semestriel a été marqué par une production de 6,12 milliards de dirhams, en hausse de 0,6% par rapport à la même période de l’année passée. De ce total, le crédit-bail mobilier représente 5,06 milliards de dirhams, en progression de 4,3%. Pour sa part, la production du crédit-bail immobilier s’est élevée à 1,06 milliard de dirhams contre 1,23 milliard de dirhams une année auparavant.

L’encours comptable du crédit-bail a atteint les 42,40 milliards de dirhams, en amélioration de 1,4% par rapport au premier semestre 2015. Dans ce sens, l’encours du crédit-bail mobilier est de 26,48 milliards de dirhams, presque en stagnation par rapport à l’encours du premier semestre de l’année passée. En revanche, l’encours du crédit-bail immobilier a grimpé de 4,6% pour se situer autour de 15,92 milliards de dirhams à fin juin contre 15,22 milliards de dirhams l’année passée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *