Crédit du Maroc bat des records

Développer la banque de façon plus rapide qu’auparavant. C’est l’objectif que c’était fixée la Banque du Maroc à partir de l’année 2005. Et c’est désormais chose faite, selon Francis Savoye, président du directoire de cette banque. Le Crédit du Maroc a, en effet, terminé l’année 2005 sur un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,176 milliard DH, contre 1,080 milliard DH en 2004, soit un accroissement de 8,8%. Quant au résultat net, il s’est établi à 385 millions DH contre 223,2 millions DH en 2004, soit une forte progression estimée à 73 %. Ce résultat net inclut des résultats exceptionnels relatifs à des cessions d’éléments d’actif financiers et immobiliers. Signalons qu’hors éléments non récurrents, et à périmètre égal, le résultat net progresse de 18%.
La marge d’intérêt a, par ailleurs, progressé de 7% suite à l’augmentation de l’encours moyen des crédits (+17,9%), et ce malgré la poursuite de la tendance baissière des taux d’intérêt. Il en ressort que l’évolution des encours des crédits a été plus vive que celle du marché, du fait notamment de la forte progression des encours des crédits à l’équipement (+62,5%) et des crédits à la consommation (+10,9%).
L’année 2005 a ainsi été pour le Crédit du Maroc « l’année de la confirmation de la dynamique de relance tracée dans le cadre du plan de développement stratégique 2005-2008», a souligné Francis Savoye lors d’une rencontre avec la presse et les analystes financiers, tenue jeudi soir à Casablanca et consacrée à la publication des résultats commerciaux et financiers.
Par ailleurs, la dynamique commerciale en direction de la clientèle des particuliers a porté ses fruits comme en témoigne la forte évolution des encours des crédits à la consommation (+10,9%) et des crédits immobiliers (+22,8%). Le nombre des comptes-chèques et des comptes sur carnets a respectivement augmenté de 19,5 et 13,2%. L’encours moyen de la collecte auprès des particuliers a ainsi progressé de 11,9% en un an.
Le Crédit du Maroc se place, en outre, comme un acteur majeur sur le segment des PME. L’encours moyen des crédits octroyés à la clientèle PME a en effet progressé de 13,3% en 2005.
les crédits consentis à la clientèle des grandes entreprises se sont, par ailleurs, appréciés de 29,7%, grâce notamment à la participation aux principales opérations de financement de la place. Les comptes des activités des filiales ne sont pas en reste de cette croissance consolidée du Crédit du Maroc. Ainsi, Crédit du Maroc Capital a réalisé un chiffre d’affaires de 17,8 millions DH, en progression de 30%, suivi par Crédit du Maroc Patrimoine avec un total bilan de 15,8 millions DH et Crédit du Maroc Leasing avec un résultat net de 9,2 millions DH.
Le Crédit du Maroc continue également, selon son patron, à catalyser des synergies avec le Groupe Crédit Agricole (CA), notamment sur les marchés des MRE et de l’entreprise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *