Crédit du Maroc : Le produit net bancaire en hausse de 2,2%

Crédit du Maroc : Le produit net bancaire en hausse de 2,2%

La performance financière se confirme au 1er semestre

Le Crédit du Maroc est toujours sur la voie de la performance. Les résultats atteints au premier semestre de l’année confirment la bonne orientation commerciale et financière du Groupe bancaire. A l’issue de son conseil de surveillance, présidé par Ismail Fassi Fihri, le Crédit du Maroc relève une amélioration de son produit net bancaire. Une hausse portée par le dynamisme de l’ensemble des métiers. Ainsi, le produit net bancaire du Crédit du Maroc s’est élevé à 1,19 milliard de dirhams, en amélioration de 2,2% par rapport au premier semestre de l’année passée. Le résultat brut d’exploitation s’est également apprécié au titre des six premiers mois de l’année.

On note à cet effet une progression de 2,5% atteignant ainsi les 594,4 millions de dirhams. «Cette amélioration découle de l’évolution positive de 2,2% du produit net bancaire et de la hausse maîtrisée de 2% des charges générales d’exploitation. Le coefficient d’exploitation s’établit ainsi à 50,3% au premier semestre 2019», explique le Groupe. Et de préciser que le «Crédit du Maroc a engagé sur le premier semestre 2019 un investissement global de 364 millions de dirhams». Le Groupe observe par ailleurs une amélioration continue de la capacité bénéficiaire. Le résultat net part du groupe s’est renforcé à fin juin de 14,1% atteignant ainsi les 300,6 millions de dirhams.

Un résultat qui intègre la cotisation sociale de solidarité au niveau de l’impôt sur les sociétés pour 18,5 millions de dirhams ainsi qu’une plus-value de 31,5 millions de dirhams suite à la cession de deux biens immobiliers sur le premier semestre 2019. Hors ces éléments exceptionnels, le résultat net part du groupe affiche une augmentation de 9,2%. Le premier semestre a par ailleurs été marqué par une croissance soutenue des crédits octroyés. Ainsi, les emplois clientèle du Crédit du Maroc ont affiché une hausse de 7,9%, soit un total de 42,27 milliards de dirhams. Hors créances en souffrance, les emplois clientèles ont progressé de 8,2%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *