Crédit du Maroc : Les filiales cartonnent en 2017

Crédit du Maroc : Les filiales cartonnent en 2017

L’année 2017 a été globalement favorable pour le Crédit du Maroc. Le groupe bancaire fait état d’une bonne dynamique commerciale, d’un large succès auprès de la clientèle des particuliers, d’une politique proactive de diversification de l’épargne, ainsi que d’une activité bancassurance soutenue.

Ce sont en gros les grandes caractéristiques de l’exercice 2017 de la banque. Le Crédit du Maroc qui a dévoilé, mardi 20 février, ses résultats financiers, confirme la résilience de ses comptes. Le produit net bancaire est ressorti en légère amélioration (+0,9%) atteignant ainsi les 2,18 milliards de dirhams.

Le résultat de marché s’est accru pour sa part de 8,2% pour se situer à fin 2017 autour des 176,9 millions de dirhams. Une amélioration qui est portée par la bonne tenue des activités de trading et de placement.

En revanche, la banque observe un repli de sa marge nette. Cette dernière s’est retractée de 1,5%, soit un montant de 1,71 milliard de dirhams. L’exercice 2017 du Crédit du Maroc a été marqué par une contribution renforcée des métiers spécialisés. Ces derniers ont affiché un produit net bancaire de 137,6 millions de dirhams, en amélioration de 16,6%. Le produit net bancaire du Crédit du Maroc leasing et factoring s’est inscrit en hausse de 19,7%. Une progression qui résulte de l’affermissement de 41,3% de la production leasing et l’accélération du factoring dont le chiffre d’affaires a atteint un pic de 78,7% en 2017. Le Crédit du Maroc Assurance a vu son produit net bancaire grimper de 11,8%, suite à la bonne performance sur la prévoyance et l’épargne.

Crédit du Maroc Capital affiche, pour sa part, un produit net bancaire en croissance de 48,8% hors effet exceptionnel sur les comptes du Crédit du Maroc Capital lié à la démutualisation de la Bourse de Casablanca en 2016.

Rappelons qu’en 2017 Crédit du Maroc a vu ses emplois clientèles progresser de 5,8% se situant ainsi autour de 39,33 milliards de dirhams.

Les créances en souffrance ont fléchi de 3,1% (3,97 milliards de dirhams) au moment où les encours crédits se sont consolidés de 6,2%/. En outre, le Groupe bancaire a amélioré sa collecte qui atteint à fin 2017 les 48,65 milliards de dirhams, soit une progression de 5,6% par rapport à l’exercice passé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *