Crédit du Maroc se porte bien

Crédit du Maroc se porte bien

Le Groupe Crédit du Maroc (CDM) est à créditer d’un bon premier semestre 2014. En effet, le résultat net part du groupe s’est établi à 182 millions de dirhams au premier semestre de l’année en cours, contre 181 millions de dirhams en juin 2013, soit une progression de 0,8%, selon les résultats semestriels 2014. Aussi, le Groupe Crédit du Maroc a affiché un produit net bancaire (PNB) de 1,059 milliard de dirhams, stable par rapport à 2013, et ce grâce aux évolutions positives de la marge d’intérêt et de la marge sur commissions de 1,3% et 5,4% respectivement, souligne CDM dans une communication financière.

Ainsi, la hausse de ces deux marges a compensé la contraction du résultat des opérations de marché, dont le niveau était particulièrement élevé en 2013 suite à la réalisation d’une opération exceptionnelle, ajoute la banque dans son communiqué. Les fonds propres consolidés ont évolué, quant à eux, de 18,4% par rapport à fin juin 2013, grâce aux deux opérations d’augmentation du capital social réalisées durant le deuxième semestre 2013, tandis que le résultat brut d’exploitation (RBE) a affiché une évolution positive pour atteindre 526 millions de dirhams. De même, le coefficient d’exploitation, en amélioration, s’est établi à 50,4% au 30 juin 2014, contre 50,8% l’année précédente. Une performance qui traduit, selon CDM, les efforts engagés dans le sens de l’optimisation des moyens.

Pour sa part, le coût du risque s’est légèrement amélioré à 234 millions de dirhams, contre 237 millions de dirhams à fin juin 2013. Aussi, le premier semestre 2014, qui marque le début du nouveau plan de développement CAP 2018, se distingue par la mise en œuvre d’une réorganisation distributive qui vise une meilleure efficacité commerciale au service de la clientèle, relève la banque dans son texte.

En effet, le groupe a clôturé le semestre dernier sur une évolution «satisfaisante» des dépôts clientèle de 5,2% en glissement annuel. Cette progression est enregistrée sur l’ensemble des catégories de ressources, et en particulier sur les comptes à vue qui affichent une évolution de 5,5%, ajoute la même source.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *