Crédit du Maroc : un résultat net de 409 MDH en 2009

Crédit du Maroc : un résultat net de 409 MDH en 2009

«L’année 2009 a vu la poursuite de la dynamique de renforcement du réseau, qui atteint 278 agences, soit 30 nouveaux points de vente dont deux espaces Maskane dédiés au financement de l’immobilier», a déclaré Jamal Lemridi, directeur général du Crédit du Maroc à l’occasion de la présentation des résultats annuels de la banque lors d’une conférence de presse tenue, mercredi 21 avril, à Casablanca. En parallèle, le Crédit du Maroc, a continué d’améliorer son organisation commerciale en instaurant un nouveau schéma de distribution en agence permettant d’optimiser le temps commercial et la disponibilité vis-à-vis de la clientèle. Dans ce contexte, les crédits à la clientèle ont progressé de 13,9% par rapport à 2008, portant ainsi leur encours à 32, 212 milliards DH. Cette évolution trouve son origine dans les performances réalisées sur le marché des particuliers, avec des évolutions sur les crédits immobiliers et à la consommation de respectivement 17,9 et 13,8%, et sur le marché des entreprises avec une évolution de 10,3% des crédits à l’équipement. Les dépôts de la clientèle ont progressé de 5,8% par rapport à fin 2008 pour s’établir à 30,698 milliards DH. Les ressources non rémunérées représentent près de 60% des dépôts, témoignant de la robustesse de la structure des dépôts de la banque. Cette évolution des ressources est due à la progression des comptes à vue de 6,2%, ainsi qu’à la bonne performance des comptes d’épargne qui progressent de 9,4% par rapport à 2008. Le total bilan progresse de 9,6% par rapport à 2008, pour s’établir à 41,795 milliards DH. Le Produit Net Bancaire a évolué de 10,0% pour s’établir à 1,748 milliard DH au 31 décembre 2009. Cette performance est le fruit d’un effort équilibré entre les marchés retail et corporate, matérialisé par une très bonne croissance des encours et une amélioration des marges.  Le coefficient d’exploitation est en amélioration continue. Il s’établit à fin 2009 à 49,9% contre 50,9% à fin 2008 et ce dans un  contexte de fort développement de la banque.  Cette amélioration est due à une excellente maîtrise des charges d’exploitation et aux efforts permanents d’optimisation des coûts des traitements.  Le résultat net de l’exercice ainsi dégagé s’établit à 409 MDH, en hausse de 13,3%. Le  ROE est en amélioration à 19,4% contre 18,3%  en 2008.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *