Crédits : 793,57 MMDH de prêts accordés à fin février

Crédits : 793,57 MMDH de prêts accordés à fin février

Bank Al-Maghrib note une décélération de la croissance des encours bancaires

Les particuliers et Marocains résidant à l’étranger ont obtenu des prêts de l’ordre de plus de 264 milliards de dirhams, soit des crédits additionnels de 8,2 milliards de dirhams par rapport à février 2016.

Bien qu’ils aient progressé en février, les crédits bancaires se sont inscrits en décélération par rapport à l’encours observé à la même période de l’année précédente. Leur croissance sur l’année a ralenti de 4,4 à 3,7%. C’est ce qu’observe Bank Al-Maghrib dans son bulletin de statistiques monétaires établi au deuxième mois de l’année. La banque centrale relève dans ce sens des crédits bancaires de 793,57 milliards de dirhams, soit un encours additionnel de 28,04 milliards de dirhams par rapport à février 2015. En commentant la décélération des crédits bancaires, Bank Al-Maghrib évoque le ralentissement des concours à l’équipement et ceux des prêts à caractère financier. Les crédits à l’équipement ont affiché une hausse de 6,6% contre une progression de 7,3% une année auparavant.

Leur concours s’est ainsi consolidé de 9,45 milliards de dirhams pour atteindre à fin février 152,91 milliards de dirhams. Les prêts à caractère financier ont évolué pour leur part de 7,7% contre une performance de 15,2% observée à la même période de l’année passée. Par ailleurs les crédits à la consommation ont maintenu leur trend haussier. Pour un encours global de 49,23 milliards de dirhams, le crédit conso a atteint une hausse de 5,2% contre 5,6% au deuxième mois de l’année précédente. Pour leur part, les crédits à l’immobilier ont vu leur taux de progression stagner. Il s’est resté, selon la banque centrale, inchangé à fin février. Il est ainsi maintenu à 3,8%, soit des crédits de l’ordre de 249,96 milliards de dirhams. Ces crédits sont constitués de 189,99 milliards de dirhams de prêts à l’habitat. Ces derniers auraient ralenti au deuxième mois de l’année.

Se référant aux statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib, il ressort que les prêts à l’habitat auraient grimpé de 4,9% à fin février 2017 alors qu’ils affichaient une performance de 5,2% au même mois de l’année passée. Les crédits aux promoteurs immobiliers ont, quant à eux, atténué leur baisse. Ils sont passés d’un repli de 0,9 à -0,1% à fin février. Leur encours s’est situé autour de 57,28 milliards de dirhams, souligne Bank Al-Maghrib dans ses statistiques. Par secteur institutionnel, les crédits alloués au secteur privé se sont chiffrés à 628,19 milliards DH. Ces encours sont répartis comme suit : 317,62 milliards de dirhams de crédits alloués aux institutions non financières privées et 310,56 milliards de dirhams aux autres secteurs résidents. Sur ce dernier segment, les particuliers et Marocains résidant à l’étranger ont obtenu des prêts de l’ordre de plus de 264 milliards de dirhams, soit des crédits additionnels de 8,2 milliards de dirhams par rapport à février 2016. Les entrepreneurs individuels se sont vus accorder 45,65 milliards de dirhams à fin février. Ces crédits sont en progression de 10% par rapport à l’encours enregistré aux deux premiers mois de l’année. Les prêts  des institutions sans but lucratif au service des ménages sont estimés à 910 millions de dirhams à fin février.  En ce qui concerne les créances diverses sur la clientèle, Bank Al-Maghrib relève un chiffre de l’ordre de 117,72 milliards de dirhams à fin février 2017. Ces créances auraient grimpé de 7,2% au deuxième mois de l’année.  Les créances en souffrance sont de l’ordre de 62,19 milliards de dirhams, en hausse de 7,5% à fin février.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *