Crédits à la consommation : L’encours dépasse les 58 milliards de dirhams

Crédits à la consommation : L’encours dépasse les 58 milliards de dirhams

Ils se sont améliorés de 4,5% à fin aôut

Bien qu’ils s’inscrivent en ralentissement par rapport au mois précédent, les crédits bancaires continuent d’emprunter une trajectoire ascendante. La hausse relevée au huitième mois de l’année est estimée à 5,1%, soit un encours global de 827,08 milliards de dirhams. En établissant une comparaison par rapport au même mois de l’année passée, il ressort que les crédits bancaires ont progressé d’un encours de 39,87 milliards de dirhams. C’est ce qu’on peut relever des statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib. «L’évolution du crédit bancaire reflète essentiellement une accentuation de la baisse des facilités de trésorerie, une décélération de la croissance des crédits immobiliers et une progression des crédits à la consommation au moment où les prêts à l’équipement se sont accrus par rapport au mois de juillet», commente dans ce sens la banque centrale.

En effet, le rythme des crédits immobiliers est revenu à 3,7% contre 3,9% un mois auparavant. L’encours alloué dans ce sens s’élève à 255,21 milliards de dirhams dont 194,53 milliards de dirhams de crédits à l’habitat. Ces derniers se sont consolidés de 8,74 milliards de dirhams par rapport au mois d’août 2016. Les crédits accordés aux promoteurs immobiliers ont atteint les 58,73 milliards de dirhams au huitième mois de l’année, en progression de 1,4%. La baisse des comptes débiteurs et crédits de trésorerie s’est accentuée à la même période. Bank Al-Maghrib relève dans ce sens une baisse de 3,4% pour une valeur de 170,577 milliards de dirhams à fin août. Les crédits à la consommation se sont inscrits, quant à eux, sur un trend haussier. Bank Al-Maghrib relève dans ses statistiques un encours de 50,87 milliards de dirhams, en progression de 4,5%. Ces encours se seraient améliorés de 2,20 milliards de dirhams par rapport au même mois de l’année passée. La progression a également été observée au niveau des crédits à l’équipement. Ces derniers ont poursuivi leur évolution atteignant un pic de 13,5% à fin août. L’encours alloué sur les huit premiers mois de l’année est estimé à 162,53 milliards de dirhams, soit un additionnel de 19,28 milliards de dirhams par rapport à l’année précédente.

Les créances diverses sur la clientèle ont avoisiné à fin août les 124,11 milliards de dirhams, en hausse de 11,1%. Les créances en souffrance ont également grimpé. Elles se sont situées autour de 63,77 milliards de dirhams, en hausse de 4,5%. Par secteur institutionnel, Bank Al-Mahghrib met en exergue une hausse des concours alloués au secteur non financier. Ces derniers se sont accrus de 4,4% après 4,3% le mois précédent. Une évolution qui traduit, selon la banque centrale, une accélération de la progression des crédits au secteur privé de 3,6% avec un accroissement tant des concours aux sociétés non financières privées de 3,3% que de ceux aux ménages de 3,9%. En revanche, la croissance des concours alloués aux sociétés publiques a ralenti à 15,6% après une hausse de 21,9% au mois de juillet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *