Crédits à la consommation : Une moyenne de 29.000 DH par dossier en 2010

Les crédits à la consommation ont toujours la côte auprès des Marocains. En effet, à fin décembre 2010, les crédits à la consommation ont progressé de 1,7 milliard de dirhams, soit 4,4% comparé à 2009, pour s’établir à 41,4 milliards de dirhams. C’est ce qui ressort de la lettre N°27 éditée par l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) de ce mois de février. Dans ce sens, ce sont les prêts personnels qui ont tiré le chiffre vers le haut. Avec une hausse de 2,76 milliards de dirhams, les prêts personnels sont en évolution de 11,4% par rapport à 2009. Contrairement aux crédits automobile et revolving qui ont, pour leur part, reculé respectivement de 4,3 et de 10,7%. Quant aux crédits équipement domestique et autres, ils sont en net recul avec une baisse de 37,2% comparée à 2009, enregistrant une déclinaison de 377 millions de dirhams. Aussi, le nombre de dossiers correspondant à l’encours à fin décembre 2010 s’élève à 1.411.000, en progression de 46.700 unités, soit 3,4%. La moyenne globale par dossier de crédit ressort à 29.000 dirhams exactement comme en 2009. Par ailleurs, selon les données établies à titre provisoire par l’APSF, les concours à l’économie des sociétés de financement se sont globalement établis, à fin décembre 2010, à 81 milliards de dirhams, en progression de 4,8 milliards de dirhams, soit une évolution de 6,4% par rapport à fin 2009. Aussi, dans le métier crédit-bail, l’encours brut enregistré en 2010 s’élève à 36,8 milliards de dirhams, en progression de 2,7 milliards de dirhams, soit 8,0%. Pour sa part, le factoring fait ressortir un encours des remises de créances 2010 établit à 2,5 milliards de dirhams, en progression de 350 millions de dirhams soit une évolution de 16,2%. Dans cet encours, il faut compter 2,2 milliards au titre du marché domestique, montant en hausse de 340 millions, soit 19%. Les créances financées au 31 décembre 2010 ressortent à 1,4 milliard, en recul de 205 millions de dirhams, soit 18%. Sur le marché domestique, ces créances s’élèvent à 1,3 milliard de dirhams, en hausse de 17%. En matière de garanties, en 2010, le montant total consenti par Dar Ad-Damane a atteint 141 millions de dirhams, en hausse de 17%. Par type d’établissement de crédit, ce montant se répartit à raison de 20% pour les banques et 80% pour les sociétés de crédit-bail. Au 31 décembre 2010, l’encours des engagements adossés aux fonds propres s’est établi à 417 millions de dirhams, en quasi stagnation par rapport à 2009 qui avait enregistré 412 millions de dirhams. Aussi, la lettre de l’APSF souligne que selon les statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib, l’encours brut des crédits bancaires à l’économie s’est établi à 621 milliards de dirhams à fin décembre 2010, en hausse de 44 milliards de dirhams, soit 7,6% par rapport à fin décembre 2009.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *