Crédits bancaires : L’encours dépasse les 898 milliards de dirhams

Crédits bancaires : L’encours dépasse  les 898 milliards de dirhams

Leur rythme de croissance a quasi stagné à fin septembre

Une quasi-stagnation de la croissance du crédit bancaire a été observée à fin septembre 2019. Bank Al-Maghrib relève dans ses dernières statistiques monétaires une évolution de 5,1% pour un encours global de 898,4 milliards de dirhams, soit un encours additionnel de 43,86 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente. En analysant l’évolution des crédits par objet économique, la banque centrale fait ressortir une progression des crédits immobiliers. Ils se sont consolidés de 3,4% aux neuf premiers mois de l’année.

L’encours atteint à cet effet est de 274,73 milliards de dirhams. L’encours des crédits à l’habitat a atteint à la même période les 213,08 milliards dont 6,88 milliards de dirhams de financement participatif à l’habitat. Les crédits aux promoteurs immobiliers ont poursuivi leur tendance baissière. Ils se sont situés autour de 58,60 milliards de dirhams, en repli de 2%.

Les prêts à l’équipement se sont également redressés à fin septembre. Ces prêts ce sont consolidés de 5,55 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente. L’encours a ainsi atteint 177,61 milliards de dirhams à fin septembre 2019 grimpant ainsi de 3,2%. Les crédits à la consommation se sont également redressés sur la même période de l’année. On note, à cet effet, un encours de 56,15 milliards de dirhams, en amélioration de 4,2%. Par secteur institutionnel, Bank Al-Maghrib souligne une accélération des encours au secteur non financier. La hausse relevée à fin septembre est de 4%. Une progression qui traduit essentiellement une hausse de 4,3% des crédits au secteur privé, de 4,2% des prêts alloués aux sociétés non financières privées et 4,5% de ceux contractés par les ménages. En parallèle, les crédits alloués aux sociétés non financières publiques se sont rétractés aux neuf premiers mois de l’année.

La banque centrale observe dans ce sens une baisse de 5,6%, soit le même taux enregistré un mois auparavant. S’agissant de l’activité des banques participatives, leur financement a atteint à fin septembre les 7,86 milliards de dirhams contre 7,46 milliards de dirhams atteint à fin août dernier. Le financement participatif à l’immobilier a atteint les 6,91 milliards de dirhams aux neuf premiers mois de l’année. Le financement participatif à la consommation a porté sur un encours de 574 millions de dirhams tandis que celui de l’équipement s’est situé autour de 354 millions de dirhams à fin septembre 2019.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *