Crédits bancaires : Un encours de 830,27 milliards DH à fin septembre

Crédits bancaires : Un encours de 830,27 milliards DH à fin septembre

La décélération est relevée aux niveaux annuel et trimestriel

Le rythme des crédits bancaires s’est ralenti au neuvième mois de l’année. La croissance annuelle semble connaître une décélération au mois de septembre revenant à 4,5% après 5,1% un mois auparavant. Une évolution qui se traduit par un encours global de 830,20 MMDH, en consolidation de 35,47 MMDH par rapport à la même période de l’année passée. Cette tendance relevée dans le dernier bulletin des statistiques monétaires de Bank Al- Maghrib reflète une décélération de l’ensemble des composantes des crédits bancaires. Par objet économique, la courbe des crédits immobiliers est descendue à 3,4% contre 3,7% un mois auparavant. L’encours s’est établi à 254,80 MMDH, soit 8,29 MMDH de crédits additionnels depuis septembre 2016. Les crédits à l’habitat représentent un encours global de 194,96 MMDH contre 58,06 MMDH de crédits accordés aux promoteurs immobiliers. Les crédits à l’équipement se sont élevés à fin septembre à 165,23 MMDH, progressant de 17,79 MMDH par rapport au même mois de l’année passée. Leur taux de progression est revenu de 13,5 à 12,1% à fin septembre. Même constat pour les crédits à la consommation. Ils ont affiché au mois de septembre une évolution modérée. Atteignant un encours de 50,79 MMDH, leur rythme s’est redressé de 4,3% contre 4,5% le mois précédent. La banque centrale observe par ailleurs dans son bulletin une atténuation de la baisse des facilités de trésorerie passant de 3,4 à 3% à fin septembre 2017. De même, le mois a connu une quasi-stabilisation du rythme de croissance des concours au secteur non financier, soit 4,3%.

En glissement trimestriel, la décélération des crédits bancaires est plus visible. Le taux de croissance est ainsi passé de 6,3% en juin à 4,5% en septembre. Une évolution qui résulte, selon Bank Al -aghrib du ralentissement des crédits à la branche «Bâtiment et travaux publics» et du repli des prêts alloués aux «industries manufacturières». Se situant autour de 92 MMDH, les crédits accordés à la branche BTP ont affiché une timide évolution évaluée à 0,4% et ce après une hausse de 3,8%. De même, les prêts des manufacturiers ont reculé de 0,7% après une hausse de 0,4% le trimestre précédent atteignant ainsi un encours de 82,29 MMDH, dont 43,85 MMDH de crédits de trésorerie et 18,47 MMDH de crédits à l’équipement. En parallèle, les crédits alloués à la branche commerce se sont inscrits en amélioration continue. Ils ont grimpé de 8,3% au troisième trimestre de l’année contre une hausse de 5% à fin juin soit un encours global de 55,51 MMDH.  Les crédits alloués à la branche «hôtels» ont également progressé durant le troisième trimestre de l’année allant ainsi d’une baisse de 3,2% à une hausse de 0,8% à fin septembre. La banque centrale fait également savoir que le rythme de progression annuelle des crédits accordés par les sociétés financières autres que les banques et aux agents non financiers a ralenti à 3,8% au troisième trimestre après une hausse de 5,9% à fin juin.  Une décélération qui recouvre une baisse de 9,7% des concours octroyés par les banques offshore après une hausse de 10%, et une progression de 5,6% au lieu de 5,1% des crédits distribués par les sociétés de financement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *