Crédits bancaires : Une progression de 4,8% à fin novembre

Crédits bancaires : Une progression de 4,8% à fin novembre

Ceux alloués aux promoteurs immobiliers ont progressé de près de 14,6%

Ventilation mitigée des crédits bancaires au onzième mois de l’année. Après avoir affiché une accélération au mois d’octobre, le rythme observé en novembre a connu un ralentissement. La décélération a été relevée par Bank Al-Maghrib dans son dernier bulletin de statistiques monétaires. Pour un encours de 834,12 milliards de dirhams, les crédits bancaires se sont redressés à fin novembre de 4,8% après une amélioration de 5,2% une année auparavant. Par objet économique, les crédits immobiliers ont affiché une légère accélération, comparé au rythme emprunté un mois auparavant. L’encours réalisé dans ce sens est de 257,45 milliards de dirhams grimpant ainsi de 4,2%. Ces prêts se sont consolidés de 10,41 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée. Dans ce sens, l’encours des crédits à l’habitat est estimé à 195,33 milliards de dirhams, en amélioration de 3,9%, soit une valeur additionnelle de l’ordre de 7,33 milliards de dirhams. Les crédits alloués aux promoteurs immobiliers ont atteint durant les onze premiers mois de l’année un encours de l’ordre de 59,67 milliards de dirhams, en progression de 5,8%. Les prêts à l’équipement se sont également redressés à fin novembre. Leur rythme s’est accéléré pour atteindre les 14,6% contre 13,6% un mois auparavant. Ces prêts ont atteint les 170,88 milliards de dirhams, soit un encours additionnel de 21,88 milliards par rapport à la même période de l’année passée.  Par ailleurs, Bank Al-Maghrib relève au onzième mois de l’année une atténuation des facilités de trésorerie. Ces dernières ont fléchi de 1,8% perdant en une année près de 3 milliards de dirhams.

En revanche, les crédits à la consommation auraient marqué une légère décélération par rapport au mois d’octobre. La progression relevée à fin novembre par la banque centrale est estimée à 4,4% portant ainsi l’encours des crédits conso à 50,97 milliards de dirhams. De même, le taux de progression des prêts à caractère financier est revenu de 5,4 à 0,8%. S’agissant des créances, elles ne cessent d’augmenter d’un mois à l’autre. Les créances diverses sur la clientèle se sont affermies de 5,3% pour atteindre les 124,39 milliards de dirhams à fin novembre, soit 6,29 milliards de dirhams de plus en une année.

Les créances en souffrance ont affiché, pour leur part, une progression de 1,1% atteignant ainsi à fin novembre les 63,50 milliards de dirhams. Par secteur institutionnel, Bank Al-Maghrib relève dans son rapport une hausse de 5,4% des concours alloués au secteur non financier. Une évolution qui, selon la banque centrale, s’explique par une hausse de 21,1% des crédits alloués aux collectivités locales dont l’encours a atteint les 17,15 milliards de dirhams.

Les crédits alloués aux sociétés non financières publiques se sont inscrits en hausse de 15,5% atteignant un encours de 51,64 milliards de dirhams. En ce qui concerne les prêts alloués au secteur privé, la banque centrale observe une stagnation de leur taux de progression. Il est resté aux alentours de 4,3%. L’encours alloué dans ce sens est de 653,92 milliards de dirhams dont 330,59 milliards de dirhams pour les sociétés non financières privées et 323,33 milliards de dirhams de prêts contractés par les ménages.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *